Thriller

Am Stram Gram – M.J Arlidge

C’est avec ce livre que je finis ma période thriller. Et ce qui est sûr c’est que je n’ai pas terminé avec le plus tendre des livres. Entre violence, choix, doute, meurtre… tout y est pour mettre parfois le lecteur mal à l’aise jusqu’à refermé le livre de temps en temps…

Aujourd’hui je vous présente donc Am Stram Gram, premier livre de l’auteur =).couv45984144Résumé :

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d’une piscine vide dont il est impossible de s’échapper. À côté d’eux, un pistolet chargé d’une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s’intensifient, l’angoisse monte. Jusqu’à l’issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n’avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Editions 10/18

407 pages

Mon avis:

Ce qui est sûr avec ce roman, c’est que l’on est vite plonger dans la noirceur. Entre ces enlèvements où les victimes sont obligés de tuer pour sauver leur peau, une flic au passé sombre et les coins sombres de Southampton. On découvre au fur et à mesure le passé de certains policiers ainsi que leur vie actuelle. A croire que pour être flic il faut être un peu écorché vif. C’est évidemment le passé d’Helen Grace qui est le plus intéressant, elle la flic au cœur de pierre. Elle cache beaucoup de chose que seul le lecteur sait. On est ainsi mis dans le secret de son côté sombre.

On découvre aussi les bas fonds de certains quartiers où se côtoient quotidiennement la misère et la violence. Comme partout, des gens y vivent voire même survivent dans ces endroits. On voit aussi qu’on a pas toujours les aides qu’on mérite pour différentes raisons. Etant infirmière, j’avoue que ça m’a un peu révolté car c’est aussi ce que je vois parfois dans mon quotidien.

Ensuite vient les enlèvements. Mais qui est cette personne qui kidnappe des couples de personnes qui ne sont pas forcément proche l’une de l’autre. Et lors de cette séquestration, il n’y a qu’une seule règle : tuer ou être tuer. Dès le début du roman on est mis en haleine devant ce dilemme mais également par la rapidité des chapitres qui me donne l’impression que tout s’enchaîne vite. J’ai eu l’impression que tout allait vite et que c’était une course contre la montre… même jusqu’à la fin où les chapitres s’enchainent et s’alternent de sorte qu’on est pris par le livre malgré soi. On a envie de savoir où jusque ça va aller et quelles décisions vont être prise.

J’ai parfois dû fermer le livre car certains passages sont à mon sens assez malsains. Pourtant j’ai lu énormément de thriller et même d’autres genres de livres mais on aborde un côté vraiment sombre du thriller avec les déviances de chacun que parfois ça en devient dérangeant. Et c’est également ce qui fait qu’on apprécie autant un thriller. J’aime quand l’auteur me dérange par les scènes qu’il décrit (oui j’ai un côté maso je pense haha) parce que ça veut dire que ça marche, qu’on se l’imagine bien, qu’on est vraiment en pleine immersion du livre. J’ai dû refermer le livre deux ou trois fois en tout.

En ce qui concerne la fin, tout va très vite, peut-être un peu trop vite car du coup je me suis retrouvée sur ma faim. Ne vous attendez pas forcément à un grand épilogue. La fin est pour moi trop abrupte même s’il y a une vraie fin là n’est pas le soucis. C’est p’tet mon côté où j’aime que tout soit détaillée qui fait défaut ici. Après je sais également que l’auteur a sorti deux livres qui reprend le même personnage principal en la personne de Helen Grace. Donc je me dis que je trouverai des réponses à mes questions dans les prochains thrillers. Dans tous les cas, je suis contente d’avoir découvert un nouvel auteur prometteur pour moi. J’aime le rythme effréné qu’il nous impose, même si c’est entrecoupé par la vie privée de certains protagonistes je trouve que ça apporte un plus à ce rythme. On apprend en peu de temps beaucoup de choses, malgré nous on s’attache à certains d’entre eux, même aux victimes… Du coup l’angoisse que l’on ressent est vraiment prenante et ça fait du bien !

Alors malgré une fin un peu abrupte pour moi j’ai quand même passé un agréable moment avec Helen Graceet ses collègues. 

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Am Stram Gram – M.J Arlidge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s