Thriller

Le cercle – Bernard Minier

Après avoir découvert le premier roman de l’auteur (dont vous pouvez retrouver la chronique ici), et surtout après l’avoir dévoré, j’ai voulu découvrir la suite de ses romans avec le commandant Servaz. C’est donc avec énorme plaisir et beaucoup d’entrain que je me suis plongée dedans.


le cercle.jpg

 

 

Editions Pocket

790 pages

Prix : 8€50

 

 

 


Résumé :

Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie.
Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux… Pourquoi la mort s acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest, et son cercle d étudiants réunissant l élite de la région ?
Confronté à un univers terrifiant de perversité, Servaz va rouvrir d anciennes et terribles blessures et faire l apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.


Avis : 

J’ai donc retrouvé le commandant Servaz 18 mois après le dénouement final qu’il y a eu dans Glacé. On retrouve un commandant toujours aussi mélancolique, dépassé par les évènements qui se déroule en ce moment, à savoir la coupe du monde de Football. C’est entouré de ses coéquipiers qu’il reçoit un coup de fil d’une personne appartenant à un passé qu’il pensait effacé à jamais. Ce coup de fil va le mettre au cœur d’une enquête complexe mais également sur les traces de son Némésis, Julian Hirtmann. Servaz va devoir affronter nombre d’obstacles mais également se confronter à lui-même et son passé. 

Heureusement il peut compter sur l’aide de ses deux adjoints, Espérandieu et Samira, mais également sur une personne qu’il a rencontré lors de sa précédente enquête. On va assisté au fil des pages à des retournements de situation et des scènes où l’angoisse arrive à prendre jusqu’au plus profond de nos entrailles. Mais je n’en dis pas plus, je ne voudrais pas gâcher ce moment !

J’ai apprécié découvrir un peu plus du passé de Servaz et de qui il était plus jeune. On découvre à quel point son passé l’a affecté et a pu jouer sur certaines de ses relations étant adolescent. Cela m’a permis également de comprendre pourquoi il avait l’air d’être si « abimé » par la vie. En effet avec ce qu’il a vécu, les cicatrices perdurent toujours autant, même des années après. Par ses révélations, je me suis attachée encore un peu plus à ce personnage. 

Avec Espérandieu et Samira, on a vraiment un trio autour duquel gravite l’enquête en permanence. J’ai pu percevoir un peu plus le caractère de Samira, qui, pour moi, est un peu plus mis en avant que dans le premier roman où l’on apprenait plus sur la vie de Vincent Espérandieu. Je pense que si on enlève un de ces éléments, il manquerait cette force, cette cohésion qui est si propre à cette équipe et qui fait que chacun prend soin de l’autre à sa façon. De plus, dans ce tome, ces deux derniers ont une mission bien spécifique à accomplir et ils vont y mettre toute leur ardeur pour ne pas décevoir Servaz. 

J’ai aussi adoré retrouvé Julian Hirtmann, le sérial killer le plus fou toute catégorie confondu ! Même si au début il est juste abordé j’ai ressenti ce frisson en me disant « mince mais que va-t-il faire et est-ce qu’ils vont se confronter de nouveau? ». Tout du long, le mystère plane et Hirtmann envahit les pensées de tout le monde en devenant même une obsession pour certains. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié ce côté où chacun à ses failles et ce n’est pas parce que l’on passe à autre chose qu’on oublie pour autant. L’obsession est réelle et en devient même parfois malsaine… certains vont au-delà d’une limite « imposée » pour en savoir toujours plus. 

Dans ce roman, on découvre de nouveaux personnages et l’auteur s’attarde sur d’autres personnages déjà vu dans Glacé comme Margot Servaz, la fille de Martin Servaz. On la voit toujours un peu rebelle mais une fille déterminée qui sait ce qu’elle veut. J’ai apprécié la découvrir un peu plus et j’avoue m’être attachée à elle pour sa personnalité et son côté tête brûlée que, personnellement j’adore !

A travers ce roman, on est pris d’une multitude d’émotions ! Le fait que ce soit aussi détaillé et bien décrit fait que je me suis plongée assez vite dans le roman. L’auteur n’y va pas de main morte avec les détails même les plus macabres, ce qui permet au moins de s’imaginer sans mal certaines scènes. J’ai d’ailleurs ressenti du dégoût et beaucoup de frissons lors d’une certaines scènes où il faut quand même avoir le cœur solidement accroché ! J’ai aussi ressenti de la peine, de la compassion, de l’angoisse pour différentes raisons. Et j’ai beau me répéter mais j’aime quand un auteur arrive à susciter chez un lecteur une palette d’émotions. C’est vraiment que juste avec des mots l’auteur arrive à nous toucher. 

La fin est assez palpitante, tout s’enchaîne, on a le dénouement final auquel on s’attend plus ou moins mais qui fait quand même mouche. J’ai terminé le roman en me disant que non c’était pas possible, que je ne pouvais pas rester là à attendre la suite. Heureusement que l’épilogue est là pour qu’on se rende compte des répercussions qu’ont eu certains évènements mais cela n’empêche que j’ai envie de savoir comment tout ceci  va se terminer ! Je pense que je lirai la suite cet été. 

Le seul petit bémol pour moi est qu’il y a énormément de rappel par rapport au premier roman. Je pense que pour quelqu’un qui ne l’a jamais lu ça peut être intéressant et même susciter l’envie chez le lecteur de découvrir Glacé. Par contre pour quelqu’un pour qui l’a déjà lu, et en plus il y a peu de temps, ça peut être intéressant de faire le rapprochement au début du roman mais après j’ai trouvé que ça en devenait vite redondant. Ca ne m’a pas gâché le plaisir de la lecture mais cela m’a un peu gêné quand même.

Je conseille donc ce livre à ceux qui aiment les thrillers, à ceux qui aiment triturer les méninges, ceux qui aiment être torturer par l’auteur et ceux qui aiment ressentir pas mal d’émotions =).

« Tout le monde a ses secrets, tout le monde a quelque chose à cacher, et personne n’est uniquement ce qu’il paraît »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s