Thriller

Sharko de Franck Thilliez

J’ai mis un peu de temps avant de commencer à rédiger mon avis, comme j’a mis du temps à me plonger dedans. Je voulais attendre d’être en vacances car je savais d’avance qu’une fois commencé, j’aurais beaucoup de mal à le lâcher. Et bien sûr ça a pas loupé ! Encore une fois Franck Thilliez nous entraîne assez loin dans l’horreur à la différence que cette fois-ci, se sont également Sharko et Hennebelle qui sont concernés.

C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai eu du mal à me lancer dans la rédaction de mon avis. En effet, comment donner son avis sans trop en dire ? Difficile pour ce roman où j’ai envie de parler de tout, de long en large, en travers…et surtout des cauchemars que ça a suscité par la suite haha. Je vais donc essayer de plus parler de mon ressenti que de l’histoire en elle-même. 

sharko.jpg

 


Fleuve Editions – collection fleuve noir

574 pages

21€90

 

 


 

 

Résumé :

« Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse.
Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. »
Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.


Avis : 

On retrouve donc au début Lucie Hennebelle, chez sa tante qui lui fait une requête assez spéciale. Tellement spéciale qu’elle se retrouve à abattre Julien Ramirez, à son domicile, illégalement. Dès le début j’ai eu envie de m’arracher les cheveux et je me suis demandée pourquoi les faire encore souffrir après tout ce qu’ils ont déjà traversé ? Après l’avoir abbattu, Lucie appelle Franck Sharko, et à deux ils vont dissimuler toutes les preuves pouvant l’inculper. A travers cette scène on voit à quel point ils peuvent être soudés même dans des moments aussi durs que celui-ci. Mais on peut également voir que les démons de ce couple ne sont jamais très loin, tapis dans l’ombre attendant de sortir. 

Ils se retrouvent donc avec pour enquête le meurtre de Julien Ramirez. Au fur et à mesure de l’enquête, ils vont découvrir que ce dernier n’était clairement pas un homme innocent et que ce qu’il cachait pourrait prendre d’énormes proportions. 

Tout au long de cette enquête, on assiste à la quête d’indices concernant es activités de Ramirez mais également au stress de Hennebelle et Sharko à l’idée que quelqu’un découvre la vérité. 

J’ai tout simplement adoré ce roman ! J’ai pu découvrir une nouvelle facette de la personnalité de nos deux protagonistes mais également d’un autre personnage, qui a une importance capitale tout du long. J’ai aimé le fait que l’auteur approfondisse leur personnalité avec leurs bons, mais surtout, leurs mauvais côtés. 

Au début du livre, j’ai eu comme un sentiment de « perdition », je me disais que ce n’était juste pas possible, que ce que je lisais ne pouvait pas réellement se passer… et pourtant… c’est surtout l’après qui m’a marqué et touché. Même si c’est un thriller, on ne peut que voit le lien qui unit Sharko et Hennebelle, ce qui fait que j’apprécie encore plus ces histoires. 

En parallèle, il y a l’enquête qui nous mène dans quelque chose d’horrible, de sombre mais qui pourrait malheureusement peut être nous arrivés un jour. Et c’est cela qui fait que je rentre aussi facilement dedans. Le fait qu’il y ait quand même un côté réaliste, que ce soit possible et que du coup, cela engendre une certaine angoisse. Ca ne fait que décupler ce que je peux parfois ressentir devant un thriller. De plus, l’auteur arrive à susciter énormément d’émotions. On peut dire que j’étais vraiment immergée dans l’enquête et tout les à-côté. Et c’est ça qui fait que je me pose rarement de questions à la sortie d’un de ces livres. Je fonce!

Concernant le thème abordé, même si parfois j’ai eu l’impression de me noyer dans les informations scientifiques, cela m’a permis de mieux comprendre ce qui se jouait réellement et ça fait froid dans le dos… J’appréhende le prochain livre, savoir jusqu’où Franck Thilliez nous emmènera.

En bref, un thriller que j’ai encore apprécié, j’ai été ravie de le redécouvrir à nouveau et surtout d’avoir un livre où les sentiments ont leur place et qu’ils ne mènent pas juste une enquête. ( je sais pas si je me fais comprendre dans ce que je fis haha). L’approfondissement de certains personnages est très intéressant et promet encore de belles surprises de la part de l’auteur. 

Pas sûre qu’il laisse ses personnages tranquilles trop longtemps…

« Cette fois, le gibier, c’était eux. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s