Heartless – Marissa Meyer

Lu dans le cadre de l’explobook organisé par lecteurs.com, Heartless de Marissa Meyer s’est révélé comme un presque coup de cœur pour moi.

Aperçu et voulu depuis même avant sa sortie, imaginez ma joie de l’avoir entre mes mains alors que je ne m’y attendais pas du tout. Il m’a donc suivi lors de mon départ au Chili, et a été lu dans la foulée et assez rapidement.


heartless.jpg

Editions Pocket Jeunesse

Prix : 18€50

Genre : Fantasy / jeunesse

608 pages

 

 

 

 


Résumé :

Vous êtes vous déjà demandé qui était la Reine de Coeur avant Alice aux pays des merveilles ?
La Reine de Coeur n’a pas toujours été la terrible souveraine d’Alice au pays des merveilles. Avant d’être couronnée, elle s’appelait Catherine et rêvait de devenir la plus grande pâtissière du royaume. Mais le sort a décidé de lui jouer un vilain tour : le Roi de Coeur veut absolument l’épouser et les parents de Catherine, très ambitieux, placent de gros espoirs en cette union.

Catherine, elle, veut vivre librement et aimer celui qui fait battre son coeur : Badin, le bouffon du Roi.

Malheureusement au pays des merveilles, où s’entrechoquent magie, folie et monstres, les contes n’ont pas tous une fin heureuse…


Mon avis :

 

 

On suit donc les aventures de Catherine Pinkerton, fille d’un Duc, passionnée de pâtisserie et qui rêve d’ouvrir la sienne. Cependant, comme chacun se doute ce n’est pas ce destin qui attend Catherine puisqu’elle va devenir cette future reine de cœur que l’on connaît tous dans Alice aux pays des merveilles de Lewis Caroll. Heartless raconte donc comment, cette jeune femme, a pu devenir cette abominable reine des cœurs qui souhaite couper la tête de tout le monde.

Lors d’un bal organisé par le roi de cœur, sa vie va se trouver totalement chamboulée et de plus elle fera la rencontre de Badin, le bouffon du roi.

Ahh Badin, personnage haut en couleurs et d’un charme plus que certain. Leur relation sera assez particulière dans le sens où elle n’est pas simple ni pour l’un ni pour l’autre mais c’est ce qui donne aussi autant de force à cette histoire.

J’ai réellement apprécié la réécriture du conte ou plutôt de savoir pourquoi la reine de cœur est passée d’une jeune fille pleine de vie, adorable, à cette abominable reine de cœur.

« Il ne me reste plus qu’à trouver un autre moyen de rendre possible cette impossibilité. »

Dans cette histoire, on retrouve les personnages que l’on connaît déjà dans Alice mais que j’ai trouvé beaucoup plus attachants dans Heartless, notamment Hatta, le chapelier fou, qui est mon coup de cœur personnage de ce livre. Il m’a touché par sa personnalité et son histoire. Du coup, bizarrement je me suis imaginee le chapelier fou de Tim Burton allez savoir pourquoi, mais je trouve que ca lui correspond assez bien. Jusqu’à la fin du livre, il aura su m’émouvoir et me faire rire ce qui ajoute toujours plus à l’appréciation de ma lecture.

Quant aux autres personnages, ils ont tous ce quelque chose qui fait qu’on les déteste ou qu’on les aime. J’ai particulièrement bien ri avec le chat de Cheschire et ses joutes verbales avec Catherine.

Quant au déroulement de l’histoire, même si le début est un peu long (et c’est bien le seul point négatif que j’ai trouvé de tout le livre), j’ai eu très vite hâte de savoir comment tout ceci aller se terminer. Quelles décisions aller être prise et les conséquences qu’il y aurait derrière… Et quand tout s’enchaîne, que l’auteur ne nous laisse plus réellement de répit à partir du dernier tiers du livre… vraiment, j’ai senti mon cœur qui se serrait à plusieurs moments. Marissa Meyer a réussi à me faire passer du rire aux presque larmes en si peu de temps, c’est incroyable !

Pour résumé la fin du livre, je dirais qu’elle est belle et déchirante à la fois. On en vient à comprendre l’attitude de la future des reines et des choix qu’elle fera. J’ai presque pu lui pardonner son attitude en tant que reine, mais vraiment couper des têtes c’est assez horrible !

Pour conclure, je dirais que ce qui m’a fait tellement aimé ce livre, c’est la magie de l’univers qu’a su instaurer Marissa Meyer, par l’écriture, les personnages et le décor qu’elle a implanté. Mais aussi tous ces clins d’œil à l’œuvre de Lewis Caroll, toutes ces choses extraordinaires qui paraissent si ordinaires quand on le lit. Durant 600 pages, c’est un retour en enfance, que j’ai apprécié et surtout dont je ne voulais pas sortir.

En bref, un livre plein de poésie, d’aventures, de joie, de tristesse. Un composé d’émotions qui vous réchauffera, ou pas, le cœur. Des personnages haut en couleur que j’ai aimé lire et découvrir au fil des pages. Et surtout, l’histoire de la reine de cœur qui est totalement possible, qui nous fait passer du rire aux larmes, et que l’on partage avec elle.

« C’est dangereux de refuser de croire à ce qui nous fait peur »

Je remercie encore une fois, Lecteurs.com et PKJ pour m’avoir permise de découvrir ce livre dans le cadre de l’explobook.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s