Bilan Novembre / Décembre 2017

Hello tout le monde !

En ce premier jour de janvier 2017, je reviens sur mon bilan du mois de novembre et décembre 2017. Pourquoi réunir ces deux mois ? Tout simplement parce que c’est pendant mon voyage du 15 novembre au 14 décembre que j’ai le plus lu, et que depuis mon retour c’est panne sèche de livres.

Par contre durant ce mois de vacances, j’ai fait le plein de lectures et mis à part une déception, ça a était un très bon mois pour moi. Au total c’est 8 mangas de lus et 10 livres lus dont seulement 3 au mois de décembre.


Tout d’abord au niveau romans il y a eu :

disparue.jpg

Disparue de Darcey Bell (Editions Denoyelles) : du suspens, une histoire bien ficelé malgré un début un peu long pour ma part mais une fin qui vous laissera sur le c**! Je ne vous en dit pas plus pour ne pas gâcher votre lecture. Mais moi qui aime être surprise, c’est réussi.

 

 

et puis le silence.jpg

Et puis le silence de Yves Magne (Editions JCLattes) : un huis clos intéressant, des personnages que l’on apprend à connaître, notamment grâce à ces retours dans le passé. Comment en sont-ils arrivés là? Quels choix vont-ils faire ? Que ferions-nous à leur place ? Un roman qui se lit tranquillement mais avec toujours plus de questions sur le devenir des personnages notamment celui de leur ami qui agonise dehors.

 

la ballade de l'enfant gris

 

La ballade de l’enfant gris de Baptiste Beaulieu (Editions France loisirs) : c’est touchant. Voilà. Un livre rempli de poésies, une très belle fin, pleine d’humanité. Je me suis laissée embarquer par Jo’ et No’ dans leur quête avec tout ce que ça implique. C’est beau, c’est bien écrit et encore une fois ça m’a touché. Je ne peux que vous le conseillez vivement.

 

tenebra roma

 

Tenebra Roma de Donato Carrisi (éditions Calmann Levy) : encore une fois, l’auteur réussi à instaurer une ambiance si oppressante qu’on en redemande encore. On va de rebondissements en rebondissements (parfois un peu trop pour moi), nous laissant que peu de temps pour respirer et nous en remettre. Un plaisir de retrouver la plume de l’auteur malgré quelques aspects qui m’ont un peu dérangés, mais cela ne change en rien mon appréciation finale.

 

ma vie cachée

Ma vie cachée de Becca Fitzpatrick (Editions Pocket Jeunesse) : un thriller jeunesse qui fonctionne bien. Malgré une Stella antipathique dès les premières pages, on apprend à l’apprécier et l’environnement dans lequel va vivre Stella y est pour beaucoup. Les personnages qu’elle va côtoyer sont uniques notamment Carmina qui est juste mon personnage secondaire préféré de ce livre! Témoin protégé, Stella va devoir reconstruire sa vie loin de tout ce qu’elle aime, mais son passé pourrait vite la rattraper mettant ce qu’elle aime et qu’elle apprécie en danger. Un suspens qui dure tout du long jusqu’à la toute fin où enfin on répond à presque toutes nos questions.

 

heartless

Heartless de Marissa Meyer (Editions Pocket Jeunesse) : pourquoi la reine de cœur est-elle devenue si méchante ? Quelle est son histoire ? C’est ce qu’a tenté d’expliquer Marissa Meyer dans ce livre et ça marche. De l’univers jusqu’aux personnages, en passant par l’écriture, tout m’a plu. J’ai adoré me plonger dans ce monde un peu fou et découvrir ce qu’a pu être la vie de la reine de cœur avant qu’elle n’accède au trône. On rit, on pleure, on a les boules, mais qu’est-ce que c’est bon de ressentir tout ça!

 

poussière d'os.jpgPoussières d’os de Karin Salvalaggio (Editions Milady): un thriller qui aurait pu être une lecture agréable s’il n’y avait pas les à-côtés. L’intrigue en soi est intéressante et j’aurais aimé que le thème traité soit abordé et non de façon superficiel comme j’en ai eu l’impression. La sensation que l’auteure s’est plus centrée sur les personnages, qui ne m’ont pas du tout séduite. Des histoires à l’eau de rose, ou presque, qui n’apportent pas énormément de choses à l’histoire ou en tout cas à la résolution de l’intrigue. Je pense que c’est d’ailleurs LA déception de cette année pour moi, malheureusement.

 

pour un tweet.jpg

Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros (Editions Milady) : une agréable surprise. J’ai été contente de reprendre cette lecture que j’avais abandonné en début d’année en me disant que ce n’était pas le moment. Une lecture qui ne m’a pas laissé indifférente et qui m’a touché par le thème qu’elle aborde. J’ai passé un bon moment avec Abigail et Mark, j’ai ri, j’ai eu les larmes aux yeux. Je ne peux que vous le conseiller.

 

cyanure

Cyanure de Laurent Loison (Editions Hugo Thriller) : une claque ! Tout simplement. Un début un peu laborieux pour ma part, le temps de me faire aux personnages et à leur manière de parler. Mais qu’est-ce que c’est bon ! Et la fin… Une sensation de frustration mais positive, du genre qu’on en redemande. Alors vite Mr Loison, sortez-vite votre prochain livre, en attendant je m’en vais découvrir Charade très vite!

mor

 

Mör de Johana Gustawsson (Editions Milady): on retrouve Emily et Alexis dans ce deuxième livre de Johana Gustawsson et c’est un réel plaisir. Et ce nouveau thriller ? Un régal! Encore une fois, l’auteure nous fait alterner entre deux époques pour nous amener jusqu’au point culminant, celui qui nous retourne encore une fois le cerveau. Un deuxième opus qui m’a encore une fois séduite et j’ai hâte de suivre les prochaines aventures de nos deux protagonistes.

 


Et du côté mangas :

LDK

L-DK de Ayu Watanabe (Editions Pika) : j’aime les shojos ! Allez savoir pourquoi mais je me laisse facilement transporter dans ces histoires et mon cœur de jeune fille en fleur s’ébranle assez vite haha. Découvert grâce à Les chroniques de la fraise, j’ai plongé dedans les yeux fermés et maintenant j’attends de me procurer la suite pour continuer à lire les aventures assez drôle, il faut le dire de Aoi et Shusei.

 

switch girl.jpg

Switch Girl de Natsumi Aida (Editions Delcourt) : j’ai relu les cinq premiers tomes parce qu’après être restée frustrée de la fin du tome 3 de L-DK j’ai voulu replonger dans Switch girl qui est pour moi un mangas drôle, frais dans lequel on peut se retrouver notamment lorsque Nika est en mode off. Un shojo dont tous les tomes sont déjà sortis et qui reste agréable à lire et à relire. =)

 


Voilà, ça fait quand même un sacré bilan. Et dans tous ces livres j’en ressors réellement un coup de cœur, celui de Cyanure de Laurent Loison qui m’a réellement transporté.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s