Poussières d’os – Karin Salavaggio

Un résumé prometteur, un thème que j’ai pu vu dans les livres que j’ai pu lire jusqu’à présent, une intrigue assez sympa. Tout était réuni pour en sortir une put*** d’histoire et pourtant… Déçue, frustrée, agacée… voilà comment je suis ressortie de cette lecture. Je préviens d’avance que je ne risque pas d’être tendre, mais attention il y a tout de même quelques bons points à ne pas négliger.


poussière d'os

 

Editions Milady

Prix : 21€50

329 pages

Genre : thriller

 

 

 

 

 


Résumé :

Un matin, des coups retentissent à la porte. Encore adolescente, Grace prend peur. Cette enfant sauvage vient de subir une greffe du coeur et refuse d’ouvrir à l’inconnue qui crie son nom. Quelques instants plus tard, elle assiste au meurtre de cette femme dans la neige. Il s’agit de sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis onze ans. Enceinte jusqu’au cou, l’agent Macy Greeley est chargée d’enquêter sur cet assassinat et sur le passé de Grace. Elle revient sur les lieux d’une ancienne affaire, la disparition d’un groupe de jeunes filles à la frontière canadienne, des années plus tôt…


Mon avis :

Je suis généralement bon public. Je peux même presque compter sur les doigts de mes deux mains mes déceptions depuis que j’ai commencé à lire, pour dire. Et poussières d’os fait partie de ces lectures, malheureusement.

On suit donc plusieurs histoires en même temps, dont celle de Grace, adolescente de 18 ans qui voit sa mère se faire assassinée alors qu’elle ne l’avait pas vu depuis ses 11 ans. C’est l’agent Macy Greeley qui mènera cette enquête, et plus elle avancera, plus elle découvrira des choses bien macabres dont un lien sur une enquête qu’elle a mené des années plus tôt. Et si tout était plus lié que ce qu’elle veut bien croire ? Et ne risque-t-elle pas de révéler au grand jour des secrets enfouis depuis tant d’années. Cette enquête la mènera dans des sentiers parfois un peu limite, mettant tout le monde sur le qui-vive.

Pourtant le résumé me promettait un bon moment, mais c’est tout l’autour de l’intrigue qui a fait que je n’ai pas réussi à apprécier ce livre. Et quand je dis tout l’autour, je veux d’abord parler des personnages. Aucun n’a réussi à me toucher, et Grace m’est parue de plus en plus antipathique alors que clairement ce n’est pas le but premier. Et au-delà de l’antipathie, elle me mettait mal à l’aise… je ne sais pas comment vous expliquer, je ne sais pas si ceux qui l’ont lu seront d’accord avec moi, mais en plus d’être un peu dérangée, et elle a ses raisons, il y a quelque chose de pas net, de dérangeant chez elle. Pour le coup, ça n’a pas du tout marché avec moi parce que j’ai trouvé que ça faisait trop et que ça ne collait pas forcément à l’intrigue.

De plus, dans un policier ou un thriller ou n’importe quel genre, j’aime en apprendre plus sur les personnages, leur vécu, pourquoi Est-ce qu’ils sont ce qu’ils sont. Mais là… j’ai pas réellement eu l’impression d’en apprendre plus que ça mais en plus c’est des histoires trop…m’as tu vu je dirais. Je trouve pas le mot exact sur ce que je veux dire, mais quand au bout de la vingtième page tu comprends que tout le monde trompe tout le monde, que les bébés sont de pères inconnus, que ce sont des histoires sans queue ni tête et surtout qui n’apporte rien à l’histoire… et bien ça m’agace. Surtout que j’ai eu l’impression que ça prenait parfois le pas sur l’intrigue principale alors qu’en soi l’intrigue est vraiment intéressante et aurait eu le mérite d’être plus approfondi que les histoires de cul de chacun dont, personnellement, je m’en fiche complètement si elle ne m’apporte rien.

Et il y a l’écriture. Tout est au présent. La narration, les dialogues, tout. Que les dialogues soient au présent, en soi ne me gêne pas mais la narration. Je n’ai pas pu. Vraiment. Ca m’a dérangé tout du long, j’ai trouvé que ça donnait encore plus de lourdeur à l’histoire et ça ne m’attirait pas forcément à en savoir plus. Et j’ai eu cette impression de fouillis dans le sens où j’essaye de mettre ce que je peux en peu de pages et du coup c’est pas forcément agréable à lire.

Heureusement, j’ai quand même relevés quelques points positifs, qui, même s’ils ne sont pas nombreux ont le mérite d’être soulignés.

Il y a tout d’abord le thème abordé. Ici l’auteure traite du trafic d’humains et notamment celui des femmes. Un sujet assez dur à aborder et qui, selon la façon dont il est traité, aurait pu donner un tout autre ton au thriller. Sauf que là, j’ai eu l’impression que c’était effleuré et qu’il manquer pas mal d’approfondissement. Dommage car réellement ça aurait pu être intéressant.

Mais il y a aussi les révélations qui sont faites tout au long du livre. Je m’en suis doutée pour beaucoup, mais j’ai trouvé intéressant le fait que ces révélations soient disséminés petit à petit, ne nous jetant pas un bloc dans la mer et nous noyant sous le flot d’informations. Alors, on en apprend au fil des pages ce qui permet aussi de mieux comprendre certaines relations, certains actes. C’est LE point positif de ce livre pour moi et je tiens à le souligner quand même.

En ce qui concerne le dénouement… tout va trop vite, ça va un peu dans tout les sens, c’est rebondissements sur rebondissements… c’est trop. J’aurais aimé que ces rebondissements soient disséminés tout du long plutôt que de tout nous coller à la fin.

En bref, un thriller auquel je n’ai pas accroché, beaucoup de défauts de mon point de vue mais quelques points positifs tout de même. Une lecture qui n’a pas marché avec moi mais qui pourrait sûrement fonctionner avec d’autres. Des relations trop exploitées n’apportant rien à l’histoire, une intrigue superficielle, un thème assez peu approfondi mais des révélations qui se font petit à petit ce qui est bien plaisant.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s