Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

Il y a des auteurs pour qui je ne me pose jamais de questions. Je fonce à ma librairie, j’achète le livre et je le dévore dans les heures qui viennent. Franck Thilliez fait parti de ces auteurs pour qui je n’ai aucune appréhension quand je découvre un de ses nouveaux thrillers.

Alors, certes il y a des histoires qui nous plaisent moins que d’autres mais c’est pour moi une grande majorité de sans faute. Et aujourd’hui, je suis heureuse d’ajouter Le manuscrit inachevé dans mon Top 3 des Thilliez qui claque truc de dingue.


le manuscrit inachevé.jpg

 

Editions Fleuve Noir

Genre : thriller

 

 

 

 

 

 

 


Résumé :

Aux alentours de Grenoble, une voiture finit sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans le coffre, le corps d’une femme. À la station-service où a été vu le conducteur pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme n’est pas le propriétaire du véhicule.
 
Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. Sa vie ? Un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L’Inspirante, villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale, et le traumatisme de l’enlèvement de sa fille Sarah. L’agression soudaine de son mari va faire resurgir le pire des quatre dernières années écoulées.

Dans le vent, le sable et le brouillard, une question parmi d’autres se pose : vers qui, vers quoi se tourner, quand l’unique vérité est que tout vous devient étranger ?


Mon avis :

En même temps ce n’est pas bien compliqué. Dès les premières pages l’auteur nous embarque dans son histoire pour commencer une mise en abîme dans une mise en abîme. Un peu déstabilisant, peut-être, mais j’ai plongé dedans dès le début et j’en suis ressortie avec un cri de « oh mais non c’est pas possible ». Et encore plus fort que ce qu’il a pu écrire jusqu’à présent, c’est qu’il met à contribution le lecteur en laissant plusieurs indices dans ce livre qui nous donne la réponse quant à l’énigme final.

Croyez-moi, une fois commencez vous ne le lâcherez pas comme ça si ce n’est pour besoin personnel urgent.

J’ai beau le lire depuis des années, je suis toujours admirative de sa plume, de sa façon de raconter des histoires sans jamais nous lasser. Dans Le manuscrit inachevé nous suivons différents points de vue donnant un rythme constant et évitant ainsi l’ennui de s’y installer. D’autant plus qu’il y a toujours un élément « page-turner » à la fin de chaque chapitre créant une certaine frustration de changer de point de vue au moment où il se déroule quelque chose de dingue.

Et des frustrations j’en ai subis dans ce livre! A me poser tout pleins de questions, à me saturer le cerveau, à relever la tête en me disant « mais non! », à émettre des hypothèses parfois improbables… alors j’ai avalé les pages pour avoir certaines réponses tout en étant surprise à d’autres moments.

C’est juste une ribambelle d’émotions qui vous attaque de toute part sans crier gare et j’en ai pris plein la tête pendant 526 pages. Et quand je dis 526 pages, c’est vraiment de la première à la dernière page, au dernier mot qui m’a quelque peu laissé en PLS si je puis dire.

Et c’est autant lié à l’intrigue qu’aux descriptions des lieux. J’ai l’impression de me répéter mais une ambiance se fait en grande partie par la manière dont à l’auteur de décrire une scène en faisant intervenir le décor extérieur. Et pour le coup je dois dire qu’il n’y a pas énormément de rayons de soleil et que le climat est peu favorable à nos protagonistes. A certains moments, le silence des lieux, une pluie diluvienne, des actions qui traînent car le protagoniste lui-même n’est pas rassuré… laissent une sensation assez désagréable et oppressante. Et je dois avoir un côté assez masochiste mais j’adore ça malgré que j’en fasse des cauchemars par la suite.

Tout dans ce livre m’a convaincu, incluant certaines scènes de violence très réaliste pour ma part. J’ai ressenti des p’tits picotements par endroits en me disant que je n’aimerais vraiment pas être à la place de ces personnages qui se font quelque peu violentés. Mais que ce soit les personnages, avec leur part de secret que l’auteur nous dévoile peu à peu,  les lieux, l’histoire dans l’histoire, l’intrigue… tout m’a plu, m’a séduite, m’a de nouveau conquise.

En bref, courez le lire si ce n’est déjà fait, éclatez-vous comme je me suis éclatée à le lire, prenez votre pied littéraire et profitez de ces 524 pages.

« Un roman est un jeu d’illusions, tout est aussi vrai que faux, et l’histoire ne commence à exister qu’au moment où vous la lisez. « 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Le manuscrit inachevé – Franck Thilliez

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s