Hazel Wood de Mélissa Albert

J’adore les contes de fées! Alors forcément quand un livre aborde ce thème, il m’en faut peu pour succomber à la tentation. Surtout que pour une fois, toutes les histoires n’ont pas une fin heureuse… 

Le début m’aura quelque peu surprise pour tout vous avouer. Je pensais plonger directement dans un univers fantastique alors qu’au final c’est une plongée dans la vie réelle qui m’attendais dès le départ. Alors du coup ça été un peu déstabilisant et j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire. D’autant plus que j’ai eu quelques difficultés à apprécier le personnage d’Alice à qui j’ai eu envie de foutre des claques durant un certain temps.


hazel.jpg

 

Editions Milan 

Genre : Fantastique

 

 

 

 

 


Résumé :

Hazel Wood, la résidence légendaire d’Althea Proserpine, auteure des célèbres Contes de l’Hinterland.
Hazel Wood, d’où semble s’échapper des personnages inventés par Althea.
Hazel Wood, où sa petite-fille, Alice, va devoir s’aventurer.
Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu’un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d’entrée sur un autre monde ?
Et si Alice était bien plus qu’une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois… Hazel Wood.


Mon avis :

Heureusement que cela s’améliore par la suite car, pour tout dire, je pense que j’aurais eu du mal à terminer ce livre. Surtout qu’il y a de très bons éléments à l’intérieur et que l’autrice arrive à nous entraîner dans l’univers qu’elle a créée avec Hazel Wood. Que ce soit par les différents contes qu’elle dissémine ici et là, mais également par l’histoire qui entoure l’étrange Hazel wood. Mais cet aspect m’a frappé surtout dans la deuxième moitié du livre. En effet, j’ai trouvé la première partie assez lente et peu attrayante. Elle est surtout là pour planter le décor, établir les liens entre les différents protagonistes et nous les présenter. Cependant, comme dit plus haut, d’une Alice n’est pas quelqu’un que j’ai forcément apprécié de prime abord, et de deux j’étais parfois un peu perdue sur ce qu’il se passait et j’ai trouvé ça parfois un peu fouillis.

Alors que lorsqu’on entame la deuxième partie, il y a beaucoup plus d’actions d’une part, et d’autre part il nous est révélés une autre facette des personnages pour qui je me suis prise un peu plus d’affections. Du coup je trouve qu’il y a un petit côté inégal sur le livre dans le sens où il se passe peu de choses dans le premier temps et tout s’enchaîne par la suite, de sorte que je n’ai pas eu envie de quitter Hazel wood avant la toute fin.

Et quelle fin… j’avais quelques appréhensions quant à la fin, me demandant si cela allait terminer sur un cliffhanger et me frustrer car pas de suite immédiate. J’ai donc été satisfaite de lire une fin qui ne met pas sur des charbons ardents mais laisse sur une fin que je considèrerais comme ouverte. Pour ma part, cela laisse un choix au lecteur de vouloir continuer cette saga ou pas et c’est une très bonne chose.

En bref, c’était une lecture agréable par l’univers que Mélissa Albert a instauré et qui nous embarque volontiers par le choix de ses mots lors de la description des différents lieux que l’on est amenés à rencontrer. Une moitié de livre un peu en demi-teinte avant de monter crescendo jusqu’à un final laissant le choix au lecteur de continuer à explorer Hazel wood.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s