La nuit de l’ogre – Patrick Bauwen

J’ai enchainé La nuit de l’ogre aussitôt après avoir terminé Le jour du chien. Et si le précédent livre a été un coup de cœur pour moi, j’ai juste eu l’impression de recevoir un uppercut en pleine face avec celui-ci. 


la nuit de l'ogre.jpg

 

 

Edition: Albin Michel 

Genre : thriller

 

 

 


Résumé :

Chris Kovak, médecin urgentiste aussi sombre que séduisant, prend en stop une jeune femme blessée qui fuit au premier feu en abandonnant son sac. Celui-ci contient du sang et une tête humaine dans un bocal. Dans le même temps, son ancienne compagne le lieutenant Audrey Valenti enquête sur une agression atroce. Ils font tout pour s’éviter mais leurs chemins vont se croiser.


Mon avis :

Cette fois-ci on retrouve un Kovac plus sombre, meurtri qui essaie d’assurer comme il peut tant dans sa vie professionnelle que personnelle. Mais quand il croise le chemin d’une jeune fille accompagnée d’une tête dans un bocal… le peu d’équilibre qui le maintenait vole peu à peu en éclats. A partir de ce moment, ça ne s’arrête pas et on est pris dans un tourbillon de sentiments, d’actions, de réactions… jusqu’à la dernière page. 

C’est sombre Voilà ce qui me vient en tête quand je repense à ce livre. En même temps lorsqu’est abordé le thème de la mort et de ses représentations il ne peut en être autrement. C’est sombre et oh putain combien humain. Humain au point d’en avoir les larmes aux yeux face à la douleur humaine… évidemment mon métier y est pour beaucoup aussi… 

On suit donc Kovac dans une enquête qui le confrontera aux souvenirs de son passé. On en apprend plus sur lui et mine de rien on s’attache à ce côté tête brûlée meurtri qui parfois déconne… 

J’ai avalé les pages, littéralement. Les mots me manquent pour décrire tout ce que j’ai ressenti, ce que je ressens encore, lors de ma lecture. J’ai vécu avec lui cette enquête mais aussi les à-côtés qui vont parfois l’ébranler plus que nécessaire. Et puis il y a l’équipe de Batista que l’on apprend à connaître un peu plus et c’est assez plaisant. Ce n’est pas juste des flics qui enquêtent… Non ce sont des flics qui ont leur histoire, leurs secrets…

C’est d’ailleurs ce que j’aime chez Patrick Bauwen. Je ne sais pas si c’est parce qu’il est médecin mais il insuffle une part d’humanité à La nuit de l’ogre. Au point que je n’en suis toujours pas ressortie indemne. 

De par ses mots, il instaure une ambiance, un rythme qui reprend de plus belle à chaque fin de chapitre. A presque chaque chapitre, l’auteur nous livre des informations cruciales pour le reste de l’intrigue. Il nous tient en haleine et on se rend compte que l’on a gardé notre respiration jusqu’à la dernière page.

Encore une fois, le dénouement est attendu de par le fait que des indices, des indications sont laissés ici et là… Elle est attendue mais n’en reste pas moins cruelle de par les aspects qui sont évoqués et ce qui en ressort. J’avoue avoir pris un certain plaisir malsain à lire les dernières pages. 

Concernant ces dernières pages d’ailleurs… mais pourquoi ? Où est la suite ? Je suis déjà en manque alors que je viens tout juste de le terminer… 

En bref, 

La nuit de l’ogre m’aura achevé par bien des aspects. Ici, se confirme le talent indéniable de l’auteur et de toutes ces émotions qu’il suscite dans 400 pages. C’est sombre, poignant, cruel et c’est aussi ce qui fait qu’on en redemande.

« Cette histoire me tient trop à cœur, car ses ramifications s’étendent à ma propre vie et mes contradictions, j’y vois le côté obscur des étudiants de médecine, leur fréquentation quotidienne de la mort, cette douloureuse proximité avec la Grande Faucheuse dont on parle peu, mais que l’on ressort pourtant de façon intime. La danse de la Blouse Blanche et de la Cape noire, une fois de plus. »

Publicités

Une réflexion sur “La nuit de l’ogre – Patrick Bauwen

  1. Ping : Mon Bilan d’Année 2018 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s