Horrora Boréalis – Nicolas Feuz

Il y a des livres où parfois tu te demandes si les auteurs sont réellement nets dans leur tête et comment en un peu moins de 300 pages ils peuvent te faire passer par tout tes états. Horrora Boréalis fait parti de ces livres et dis donc que j’ai passé un super moment! Et puis d’abord que s’est-il passé en Laponie ? 


horrora borealis.jpg

 

 

Editions Le livre de poche

Genre : thriller

 

 

 

 


Résumé : 

Tout ce sang qui coule aux pieds de Walker… La question n’est pas de savoir qui est ce cadavre avec une balle dans la tête. Non… La bonne question est : Qu’est-ce qui s’est passé en Laponie ? Les souvenirs sont flous, mais ce qui est sûr, c’est que de longue date, Walker ne croit plus au Père Noël. Et vous ? Vous y croyez encore ?


Mon avis:

Voilà un thriller qui décoiffe et je pèse mes mots ! Un huis clos angoissant dans le fin fond de la Laponie, peu de personnages mais ô combien charismatiques et une intrigue avec un dénouement à vous retourner le ciboulot. C’est de cela que se compose Horrora Boréalis. C’est court, percutant, incisif. 

Pourtant au début j’ai tâtonné. Je me suis demandée où est-ce que j’allais, je ne comprenais pas trop où l’auteur me menait. Une impression d’avancer un peu à l’aveugle avant que tout s’éclaire et que l’on commence à répondre à la question que s’est-il passé en Laponie ? 

A cette question, l’auteur y répond peu à peu en alternant passé et présent. On suit avec Walker, notre protagoniste qui veut savoir ce qu’il s’est passé en Laponie, tous les évènements qui ont conduit à notre fameux jour présent au festival, en Suisse. 

En parallèle, on apprend à connaître le commissaire Boileau qui traverse une sacrée période difficile et qui pourtant fera tout son possible pour empêcher Walker de commettre plus de massacre et de l’aider à se souvenir de ce qu’il s’est passé en Laponie. 

C’est un thriller court, qui se lit vite et pourtant il y a des scènes qui marquent le lecteur, qui m’ont marqués moi. Et plus on avance dans le dénouement et plus on est surpris par les révélations et de ce qui c’est vraiment passé en Laponie. 

J’ai littéralement avalé la deuxième partie par ce besoin de savoir et certains détails ne nous sont pas épargnés rendant la lecture un peu plus addictive. 

Je me suis complètement fait avoir par le final et un « ah putain c’est pas vrai » est sorti de ma bouche sans que je ne puisse le retenir. C’est pour ainsi dire un final explosif qui nous est proposés autant qu’il est dur à encaisser à différents aspects. C’est ce que j’ai apprécié chez Nicolas Feuz, malgré certaines scènes marquantes, on entre pas dans de la surenchère et il en ressort tout de même certains aspects plus humains si je puis dire. 

En bref, 

Un thriller condensé en 300 pages qui vous attend au tournant. C’est court mais suffisant de par l’intrigue, les scènes, les personnages mais surtout le final. Un début vacillant pour finir sur un final explosif.

Publicités

5 réflexions sur “Horrora Boréalis – Nicolas Feuz

  1. Ping : Bilan livresque Septembre 2018 – Un Livre Toujours

  2. Ping : Mon Bilan d’Année 2018 – Un Livre Toujours

  3. Ping : Horrora Borealis – Nicolas Feuz – Le Parfum des Mots – Blog littéraire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s