Bilan livresque Septembre 2018

Voilà bien longtemps qu’il n’avait pas fait son apparition celui-là.

Après un an d’absence, me voilà prête à reprendre les bilans livresques.

Manque de motivation, manque de temps, manque de tout… aujourd’hui plus d’excuses! Je serais désormais plus régulière (en tout cas je ferais au mieux) dans mes publications, que ce soit les chroniques que les bilans de lecture.

Pour ce mois de septembre, ce fût riche en lectures! En effet ce n’est pas moins de 8 lectures qui m’ont accompagnées dont un énorme coup de cœur pour Les marcheurs de Frédéric Mars et sept autres très bonnes lectures.

Ainsi j’ai pu continuer ma découverte d’auteurs très prometteurs, poursuivre certaines sagas mais surtout lire d’autres livres d’auteurs que j’apprécie déjà énormément.

Trêve de blabla, voici mon bilan de septembre :

mork

 

Mörk de Ragnar Jonasson (Editions Points / De la martinière) : j’avais déjà fondue avec Snjor, le premier opus, me voilà complètement séduite par cet auteur islandais. L’impression d’être oppressée, la sensation d’angoisse… en résumé un huis clos dans un village où tout le monde se connaît et chacun possède des secrets. Une enquête aux petits oignons, une intrigue qui embarque le lecteur tout en le laissant découvrir la vie à Siglufjördur. Et un livre qui demande à en découvrir encore plus sur Ari Thor et son environnement.

 

 

 


horrora borealis

Horrora Boréalis de Nicolas Feuz (Editions Le livre de poche) : si vous aimez les livres courts et qui pourtant vous en mette plein la vue alors Horrora Borealis est fait pour vous. Une question qui reste en tête jusqu’à la fin, une alternance présent/passé permettant de mieux comprendre l’intrigue mais surtout un dénouement qui a de quoi vous laisser assis sur votre chaise (ou coucher dans votre lit au choix ^^). Un début vacillant pour un final explosif, voilà comment je résumerais ce livre !

 

 

 


 

criminal loft.jpg

Criminal Loft de Armelle Carbonel (Editions Milady thriller) : un livre qui peut mettre mal à l’aise par la perversité du thème et de l’intrigue. Ici, on flirte avec le voyeurisme, nous qui vivons dans un monde où la télé-réalité est devenue banale. En effet, nous suivons une télé-réalité sur les prisonniers dont un seul se verra libérer. Autant dire que l’on plonge direct et que les évènements qui surviendront tout au long ne feront qu’attiser notre curiosité et développer ce côté il m’en faut plus. Un huis clos qui m’a parfois glacé le sang, d’autant plus quand il est lu la nuit. Un thriller qui m’aura tenu en haleine et créer quelques insomnies et cauchemars.

 

 

 


claustrations

Claustrations de Salvatore Minni (Editions Nouvelles plumes) : en voilà un auteur qu’il vous faut découvrir. Avec son premier thriller, l’auteur séduit. D’une part par l’ambiance pesante qu’il installe dès le début avec un rythme qui va crescendo, et d’autre part par l’intrigue qu’il a su construire en peu de pages. L’auteur a su plus d’une fois me retourner le cerveau mais surtout me donner envie d’en savoir toujours plus sur ses mystérieux personnages qui ont l’air d’être liés. Pourquoi ? Comment ? Je vous laisse le découvrir par vous-même!

 

 

 


 

les jumeaux de piolencLes jumeaux de Piolenc de Sandrine Destombes (Editions Hugo thriller) : un thriller page-turner, une intrigue où l’on se pose beaucoup trop de questions ? Voilà ce qu’est pour moi Les jumeaux de Piolenc. Un sentiment d’urgence m’a accompagné tout du long avec en prime des moments qui ne nous épargnent pas, nous, pauvres lecteurs. Une fin en légère demi-teinte pour moi mais un rythme soutenue, des personnages charismatiques, des situations qui entrainent beaucoup trop de stress à mon p’tit cœur. Un thriller qui se lit d’une traite tant on a envie de connaître le mot de la fin!

 

 


le dragon du muveran.jpg

Le dragon du Muveran de Marc Voltenauer (Editions Pocket / Slatkine) : voilà un thriller qui ne laisse pas indifférent. Ici, le mot vengeance prend tout son sens et encore plus dans une intrigue côtoyant la religion. Des meurtres assez imagés pour bien se le mettre en tête, des questions sur le passé de certains habitants mais surtout une course contre la montre pour sauver de potentiels futures victimes. Un mélange détonnant et qui fonctionne pas mal. Malgré un côté très religieux à mon sens, ça n’en est pas moins fluide et chaque page a été une délectation pour la lectrice que je suis.

 

 

 


 

les marcheurs

 

Les marcheurs de Frédéric Mars (Editions Ring) : THE coup de cœur incontesté de ce mois-ci et j’irais même jusqu’à dire de l’année ! Rien que ça ! C’est rythmé, c’est brut en émotions et c’est explosif. Je me suis plongée dans cette course contre la montre, à côté de ceux qui sont devenus des bombes humaines. La narration est bien construite, j’ai envie de dire que l’on a pas le temps de s’ennuyer même entre deux explosions. Immersive, percutante, émouvante, ce livre a tout pour plaire à une majorité de lecteurs. Ne vous laissez pas impressionner par sa taille… c’est juste 700 pages de bonheur.

 

 


deux gouttes d'eau

Deux gouttes d’eau de Jacques Expert (Le livre de poche / Sonatine): Jacques Expert a le don en peu de pages, de vous mettre dans un état de stress, d’angoisse ou encore de jubilation. Ici, deux gouttes d’eau n’échappe pas à la règle. Il y a longtemps que je ne me suis pas sentie aussi mal à l’aise durant ma lecture, tiraillée par un doute insupportable. J’ai eu l’impression de ne jamais pouvoir sortir la tête de l’eau. D’une part par le délai court de la résolution de l’enquête, et d’autre part, par le temps qu’il fait et les lieux. Et plus on avance et plus le doute croît et s’immisce en nous. Lorsqu’on parvient à une certitude, voilà qu’elle s’écroule à la page suivante. C’est d’ailleurs tout le talent de notre auteur. Ne rien lâcher jusqu’aux dernières pages.


 

 

 

 

Voilà pour ce mois-ci. Vous pouvez retrouver plus en détails mes avis en cliquant sur les titres des livres. Il me reste donc à écrire mon avis sur Criminal Loft de Armelle Carbonel et Le dragon du Muveran de Marc Voltenauer. Tout ça devrait être en ligne la semaine prochaine.

Et vous, des coups de cœur ? Des déceptions ?

 

Publicités

Une réflexion sur “Bilan livresque Septembre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s