Ours – Philippe Morvan

Il y a des livres dont on entend peu parler et qui pourtant mérite à être connu. C’est le cas de Ours de Philippe Morvan.


 

 

Éditions Calmann-levy

Genre : roman historique

 

 

 

 


Résumé :

Les aventures, les naïvetés et les désillusions
d’un jeune Français dans un siècle cruel…

Fin du 19e siècle. Un homme blessé et encerclé d’ennemis regarde, impuissant, agoniser son dernier compagnon. Il s’appelle Gabriel Morange. Né en Auvergne, il est sur le point de mourir dans un défilé du désert américain et se souvient du chemin sidérant qui l’a conduit jusqu’ici. Son enfance, tout d’abord, marquée par la disparition de son père et son frère, tous deux morts à la guerre. Un désir de vengeance naît chez le jeune Gabriel qui s’engage dans l’armée coloniale. Il y passe cinq longues années, d’abord en Kabylie, où les horreurs commises par son propre camp le conduisent un jour à sauver la célèbre rebelle Lalla Fatma N’Soumer, puis au Vietnam où il trouve refuge dans l’opium et les femmes.
C’est au cours de ces années que Gabriel prend l’habitude de tenir un carnet de route où il consigne ses révoltes et ses secrets. Marqué à jamais, dans son corps et dans son âme, par les atrocités de la guerre coloniale, il décide de ne plus jamais porter une arme et de devenir missionnaire pour « racheter » ses fautes. Il part en Amérique où l’attend une mission auprès des Indiens Navajos.
Là, rien ne se passe comme prévu. Il fait la connaissance d’une vieille femme et de son petit-fils orphelin qui le surnomme Ours. À la mort de l’Indienne, il adopte l’enfant. Le martyre subi par ses compagnons indiens le ramène peu à peu vers le combat. Il tourne le dos à l’Église et à sa propre civilisation pour rejoindre le peuple indien. Au côté des derniers Apaches, il trouvera l’amour et une raison de vivre et de lutter.
Il finira ses jours dans une réserve, continuant à écrire pour témoigner.


Mon avis :

Ours c’est une épopée, c’est un récit où vengeance, guerre, famille et pardon se côtoient. C’est un livre bouleversant sur un homme qui a pris son destin en main pour venir en aide à des peuples aujourd’hui encore trop opprimés. Les pages défilent, se tournent à un rythme soutenu et embarque le lecteur dans la vie de Gabriel Morange. A toi, ami lecteur, si tu aimes les récits historiques qui te transporte, qui te touche alors je ne peux que te le conseiller.

J’appréhendais quelque peu ma lecture n’étant pas réellement dans mes habitudes. Il ne m’a fallu que peu de pages pour me laisser convaincre.

En effet, dans Ours il se déroule toujours quelque chose, l’action y est omniprésente et surtout dans des chapitres courts. Ainsi pas le temps de s’ennuyer. Avec des chapitres de 3 à 6 pages, l’auteur impose un rythme soutenu jusqu’aux dernières pages.

On suit donc Gabriel Morange, jeune homme tout droit sorti d’Auvergne, s’engager dans l’armée par désir de vengeance. Mais ce qu’il va observer, vivre là-bas… Il n’était pas préparé… et moi non plus. C’est la période de colonisation en Afrique, en Kabylie, mais aussi en Asie, au Vietnam. Et la façon dont sont traités les habitants, pas les militaires, est juste inhumaine.

Pourtant je le sais bien que des choses comme cela sont arrivées et doivent arriver encore mais les mots de l’auteur sont si percutants qu’ils sont loin de laisser indifférent.

Et tout cela bouleversera Gabriel, qui remettra en doute ses convictions et le conduira vers un tout autre chemin. En Amérique, près des peuples indiens. Ici commence une sorte de rédemption où son objectif est sinon de les sauver d’une mort certaine, d’améliorer leurs conditions de vie.

Nul doute que ce qu’il y a d’écrit s’inspire de faits réels, ne rendant que plus poignant ce récit. D’autant plus que le personnage partage parfois ses émotions avec nous via un journal intime.

Pour ma part, je me suis laissée bercer par les mots de l’auteur. Parce qu’à travers toute cette violence physique et psychique, il peut parfois subsister l’espoir. C’est écrit de façon fluide sans jamais avoir une impression de lourdeur, ce qui fait que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

En bref,

Préparez-vous à découvrir une phase sombre de l’Histoire qui mériterait que l’on en parle plus. Suivez Gabriel en quête de vengeance, de pardon, d’amour, d’une raison de vivre. Avec des chapitres courts le rythme est donné pour que vous y passiez un excellent moment.

Publicités

2 réflexions sur “Ours – Philippe Morvan

  1. Ping : Bilan Livresque Novembre 2018 – Un Livre Toujours

  2. Ping : Mon Bilan d’Année 2018 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s