Bilan Livresque Novembre 2018

Hello ! 

Quel mois ! Mais quel mois de novembre ! Niveau lecture ce fût un véritable plaisir avec la découverte de nouveaux auteurs, des livres qui m’ont retourné le ciboulot et d’autres qui m’ont marqués et une légère déception.

Ce n’est pas moins de 8 lectures qui m’ont accompagnés ce mois-ci dont une bonne partie durant mes vacances. Et comme vous pouvez le voir Arnaldur Indridason a été le grand favori de ce mois. Je me suis définitivement réconcilié avec le polar islandais. (Merci Anaïs Serial Lectrice, si tu passes par là ;)).

Il me reste 3 chroniques à rédiger, qui je pense viendront cette semaine et la semaine d’après.

Vous pouvez retrouver ci-dessous mes lectures de Novembre. Cliquez sur le titre pour avoir mon avis complet !


couv les fils de la poussière

Les fils de la poussière de Arnaldur Indridason (Editions Métailié) : Un livre qui sans aller à cent à l’heure, tient un bon rythme, avec quelques petits retournements de situation redonnant un souffle à l’enquête. Il nous entraîne, nous, lecteurs, dans une affaire menant à des rebondissements et énormément de révélations. Les fils de la poussière m’a emmené dans les rues de Reykjavik mais aussi mené à la rencontre de Erlendur, un commissaire si charismatique. Une intrigue qui vous prend dès les premières pages pour ne vous lâchez qu’à la dernière. Des thèmes qui poussent à réfléchir sur certaines questions éthiques mais surtout un polar islandais avec lequel vous passerez un excellent moment.


population 48

Population : 48 de Adam Sternbergh (Editions Super 8) :

En bref, 

Un thriller huis clos qui entraîne une atmosphère de doutes tout du long. Ici, ne vous fiez à personne car au fond personne qui il est et ce qu’il a fait. L’auteur a réussi à me captiver par la curiosité qu’il suscite, des scènes plus qu’explicites et cette empathie antipathique que l’on ressent à l’égard des habitants de Blind Town.

 

 


20181113_154422.jpg

Trauma Zéro de Elly Rosemad (Editions De Saxus) : En bref,Avec ce premier thriller, Elly Rosemad nous offre un moment de pur plaisir. Malgré quelques redondances, les pages défilent d’elles-mêmes. Avec des scènes explicites, préparez-vous à être molesté dans votre petit confort. Une auteure à suivre de près.


20181127_190612.jpg

Ours de Philippe Morvan (Editions Calmann-Lévy) : Pour ma part, je me suis laissée bercer par les mots de l’auteur. Parce qu’à travers toute cette violence physique et psychique, il peut parfois subsister l’espoir. C’est écrit de façon fluide sans jamais avoir une impression de lourdeur, ce qui fait que je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. En bref, Préparez-vous à découvrir une phase sombre de l’Histoire qui mériterait que l’on en parle plus. Suivez Gabriel en quête de vengeance, de pardon, d’amour, d’une raison de vivre. Avec des chapitres courts le rythme est donné pour que vous y passiez un excellent moment.

 


la femme de l'ombre (1)

La femme de l’ombre de Arnaldur Indridason (Editions Points / Métailié) : Pour tout dire j’ai été bluffé par l’habileté de l’auteur à nous mener là où il le souhaite avant même que l’on ne se rende compte. Et cela amène encore plus de plaisir à lire ce livre. Pour preuve, j’ai dévoré les 300 dernières pages. Parce que la plume, les références à l’Histoire, les enquêtes, l’ambiance… tout cela entraîne un côté purement addictif. Encore une fois, je me suis laissée transporter par les mots de l’auteur, par cette atmosphère si particulière qu’il instaure grâce à une description méthodique des lieux et de la vie en Islande. Une lecture qui a un goût de reviens-y vite


Ici je vous mets les livres en attente de chronique. Une fois rédigée je remettrai à jour cet article.

20181109_140337

 

Dynamique du chaos de Ghislain Gilberti (Editions Ring) : ma petite déception du mois. Et parce que c’est difficile de mettre des mots sur mon ressenti, la chronique est toujours en suspens. Je ne peux renier la plume de l’auteur et les sentiments de violence qui prennent aux tripes… mais malheureusement ça n’a pas fonctionné avec moi. Ca ne m’empêchera pas de continuer ma découverte de cet auteur.

 

 


20181112_174218

 

Lupus de Rod Merrina (Autoédition): un livre qui se lit vite, qui est percutant par le message qu’il transmet. Ce n’est pas tant l’intrigue qui importe que le message que veut faire passer l’auteur. Un livre accessible à tous sur le site de l’auteur.

 


20181116_093835

La cité des jarres de Arnaldur Indridason (Editions Points / Métailié) : Premier tome des aventures de Erlendur et quelle découverte. J’ai pris plaisir à lire, à me plonger dans la vie du commissaire et dans la vie en Islande. Cette résolution de Cold case dans une enquête actuelle, j’adore ! Je suis bien contente de savoir qu’il me reste encore beaucoup à lire de cet auteur.

 

 

 

 


Et quoi de prévu en Décembre?

Je travaille, beaucoup, de nuit. Et dans mon boulot d’infirmière je n’ai que très rarement de nuit calme.

Alors je sais déjà que ce ne sera pas riche en lecture mais qu’importe, j’espère profiter de mes repos pour prendre le temps de lire et de continuer à partager sur Instagram mes lectures et mes avis avec vous.

Et puis j’aimerais faire mon top 10 de mes coups de cœur de cette année 2018 car cette année fût riche en belle lecture et découverte. J’aimerais également faire un petit bilan sur ces livres qui m’ont marqués cette année et m’ont impactés sur ma façon de voir les choses. Et enfin, faire un bilan sur cette année 2018 et mes résolutions de 2019. Ca change un peu des bilans livresques et de mes avis mais j’ai aussi envie de me diversifier un peu et ainsi échanger plus avec ceux qui me lisent.

Et vous quel a été votre coup de cœur, votre déception du mois de Novembre ?

Publicités

2 réflexions sur “Bilan Livresque Novembre 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s