Winter – Danielle Paige

Lu dans le cadre d’une Masse critique Babelio, je m’attendais à une lecture qu’ils allaient m’embarquer dans un univers à part entière ou le côté fantastique et omniprésent et ce côté si « magique » à mes yeux. Malheureusement je n’en suis ressorti que frustré et déçu. Une histoire qui manque pour moi de détails, un personnage principal indécise exaspérante. Mais surtout une mise en place de l’univers un peu trop fouilli.


Editions Milan

Genre : fantastique jeunesse


Résumé :

Je m’appelle Snow.
J’ai 17 ans, et je suis internée dans un hôpital psychiatrique depuis 11 ans.
Je suis amoureuse de Bale.
J’ai des colères… glaçantes, littéralement glaçantes.
Un fou vous dira toujours qu’il n’est pas fou, mais je vous promets que je ne délire pas.
En voici la preuve.


Mon avis:

Quand je lis une dystopie, du fantastique c’est pour déconnecter du monde réel le temps de quelques pages. Et cette déconnexion se fait en grande partie par une mise en place des décors, de l’environnement qui peut prendre du temps pour certains mais qui a son effet pour la suite.

Et je pense que c’est d’ailleurs pour cette raison que l’on part sur différents tomes. Avec Snow j’ai eu la sensation d’avoir loupé le coche, que tout va beaucoup trop vite. Le temps n’est pas pris d’expliquer certains clans que nous sommes amenés à côtoyer, le pays n’est que vaguement exploité et de façon trop rapide alors que je suis sûr qu’on aurait pu s’y attarder davantage pour donner corps à cet univers.

Et au final je pense que c’est surtout ça que je reproche à ma lecture, d’être allé trop vite. Trop vite dans les descriptions, dans l’action mais aussi dans le ressenti des personnages. Si je prends juste l’exemple de Winter on a droit à une ambivalence d’émotions à vitesse record et c’est ce qui en a fait à mon sens un personnage détestable.

Cela peut s’expliquer par le fait d’avoir passé des années dans un asile « protégé » et que se retrouver à se gérer elle-même dans le monde extérieur c’est beaucoup à appréhender d’un coup. Mais sincèrement on ne tombe pas amoureux tous les quatre matins surtout quand on dit avoir rencontré Le grand amour.

Ça a eu beaucoup d’impact sur ma lecture et m’en rends un final négatif. Alors que sincèrement il y en a des choses à exploiter entre la sorcière des mers et ce clan des voleurs si mystérieux. Des personnages, un univers que j’aurais voulu plus approfondi.

À côté de ça on a une Winter qui maîtrise ses pouvoirs au bout de 20 pages et qui mène un combat titanesque à la fin sans être pourtant exceptionnel et ça paraît trop « gros ».

De ce que la fin aborde je pense qu’il y aura un deuxième tome. C’est sûr qu’il y a beaucoup de zones d’ombres et que des informations complémentaires ne serait pas de trop. Mais à mon sens cela aurait dû être développé dans le tome 1 pour ne pas avoir cette sensation de bâcler.

En bref,

Une histoire qui ne m’aura pas convaincu du fait d’un déroulé trop rapide avec des personnages aux émotions trop changeante. L’histoire n’est pas assez poser, développé, on ne sait que peu de choses dans l’environnement dans lequel évolue nos personnages. Je suis ressortie frustrée d’une histoire qui aurait pu être tellement plus intéressante.

Encore une fois ce n’est que mon avis et je vous invite grandement à vous faire le votre 🙂.

Publicités

Une réflexion sur “Winter – Danielle Paige

  1. Ping : Bilan Décembre 2018 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s