Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer

C’est avec plaisir que j’ai continué ma découverte de Marc Voltenauer, avec son deuxième roman Qui a tué Heidi ?. Et c’est avec un pincement au cœur que j’ai tourné la dernière page. Non parce que ça ne m’a pas plu, mais parce que nos chers protagonistes, Andreas, Mickaël, Karine… sont assez malmenés dans ce deuxième opus. Entre manigances, meurtres et kidnappings vous n’êtes pas prêt de vous ennuyer à Gryon.


20190315_1731033280802392630915211.jpgEditions Pocket / Slatkine & cie

Genre : policier


Résumé :

«Andreas fonçait au volant de sa vieille BMW. Il enchaînait les virages et jouait avec les limites qu’imposait la route sinueuse. Les haut-parleurs diffusaient encore la chanson À quoi je sers. Le refrain lancinant résonnait au fond de lui comme un écho de son état intérieur. » Qu’a-t-il bien pu arriver à l’inspecteur Auer ? Un tueur à gages abat un politicien à l’opéra de Berlin, en plein milieu d’une représentation. Sa prochaine destination : Genève. Et puis, Gryon. Gryon où Andreas Auer, qui vient d’être suspendu par le commandant de police, décide d’aider un ami paysan à la ferme pour sortir de sa déprime. Gryon, ce petit village si paisible. Paisible ? Pas si sûr… *** Dans la chambre de sa mère, un homme rumine ses fantasmes les plus fous. Il est prêt à passer à l’acte. Un chassé-croisé infernal se profile, et va tout balayer sur son passage. Andreas et les siens en sortiront-ils indemnes ?


La réflexion, ou en tout cas une des réflexions, qui m’est venue en lisant ce policier, c’est l’impression de pénétrer dans l’intimité de nos protagonistes créant ainsi un véritable lien entre eux et le lecteur. On les suit dans leur quotidien et non seulement sur le terrain a élucidé un meurtre. Ainsi, on apprend à les connaître, à soulever les forces et les faiblesses de chacun, mais surtout on s’attache.

Je trouve que c’est quelque chose que l’on retrouve souvent dans les livres à plusieurs tomes, et ça apporte un petit plus dans l’histoire et donc dans le ressenti qu’aura le lecteur face à ces protagonistes. Ce n’est pas juste l’entourage qui est impacté par ce qui peut arriver au personnage mais le lecteur lui-même.

Et quand ce lien est établi alors la lecture n’est que plaisir.

D’autant plus que cette sensation est renforcée par la description des lieux et des actes de la vie quotidienne qu’il y fait. J’avais l’impression d’être à côté d’Andreas lorsqu’il fume son cigare, à côté d’Antoine lorsqu’il s’occupe de ses vaches ou encore posée tranquillement à admirer le paysage somptueux de Gryon. Cela amène une certaine proximité car on se sent immergé dans l’histoire, jusqu’au cou.

Dans Qui a tué Heidi ? ce sont trois intrigues que nous proposent l’auteur et sans qu’on s’y perde une seule fois. Il a une maîtrise de ses fils rouges de sorte que le lecteur et donc moi-même, je m’y suis retrouvée sans avoir une sensation de fouillis et en faisant mes propres liens. Il maîtrise mais il fait aussi tourner en bourrique.

Jamais je n’ai été aussi indécise sur l’identité d’un coupable.

Marc Voltenauer dissémine des indices ici et là pour nous à confondre le coupable mais force est de constater que le métier d’enquêteur n’est pas fait pour moi haha.

Sur l’intrigue principal, l’auteur ne ménage ni ses personnages ni ses lecteurs. J’ai eu la sensation de vivre ça comme un jeu de piste où chaque mort rapproche un peu plus de la vérité… Glauque ? Intriguant ? Vous n’êtes pas prêt pour la suite. Pour le coup l’auteur a malmené mes émotions entre effroi, tristesse et colère. Impossible de rester impassible face aux évènements qui se déroulent dans un village aussi paisible que Gryon.

Et c’est là que je reviens à ce que je vous disais au début : Marc a crée un véritable lien entre les protagonistes, je dirais même les habitants de Gryon, et le lecteur. En commençant par Andreas que l’on apprend un peu plus à connaître mais qui amène à se poser davantage de question sur son passé bien brumeux.

C’est un livre où l’action, dans le sens où je l’entends c’est-à-dire de la castagne toutes les dix pages ou des courses poursuites règnent en maître, est peu présente. Ici, le suspens se fait par des chapitres courts relatant les agissements de certains personnages, desservant les intrigues et entraînant ainsi une tension constante. On entre dans la tête de nos coupables et innocents ce qui apporte une appréhension supplémentaire quand on sait ce de quoi ils sont capables et le devenir de certains.

Le dénouement est un déchirement et soulèvement de nombreuses interrogations dont les réponses se trouvent sûrement dans son troisième opus L’aigle de sang. La fin ne nous laisse que peu de répit lié à l’alternance rapide des points de vue et des chapitres malgré que l’auteur, lui, prenne le temps de nous berner toujours un peu plus.

En bref,

Si j’étais restée sur ma faim avec Le dragon du Muveran, à cause d’une religion trop présente à mon goût, ici j’ai eu l’impression de retrouver de vieux amis que la vie n’épargne pas. Des intrigues qui suscitent une attention accrue, qui vous intègre dans la résolution de l’enquête grâce aux points de vue différents et aux informations délivrées. J’ai eu du mal à lâcher le livre et je n’ai qu’une envie, revenir à Gryon au côté d’Andreas.

Publicités

3 réflexions sur “Qui a tué Heidi ? – Marc Voltenauer

  1. Ping : Bilan Mars 2019 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s