Vindicta – Cédric Sire

Première découverte pour moi chez une toute nouvelle maison d’édition qui envoie déjà du très très lourd. Sans vrai surprise, je rejoins l’ensemble des avis positifs sur Vindicta. Sans être un coup de cœur, j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Vindicta où quand la vengeance revêt un visage et vous ébranle au plus profond de vos tripes.


20190325_1222068710520980981324098.jpg

Editions Métropolis


Résumé :

« On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé. « 

Leur plan est sans risque. Le bijoutier ne portera pas plainte pour le vol car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginent avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes.

Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.

 » Une traque haletante secouée de fausses pistes « 

Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci pour lui : c’est personnel.


Pourtant j’ai envie de dire que ça commence tout doux. Entre ces deux flics, légèrement ripoux sur les bords, assignés à la surveillance d’une personne et ces jeunes qui décident de braquer une bijouterie pour s’assurer un avenir meilleur. Le point commun entre les deux ? Ils vont assister au déclenchement de ce qui va entraîner une vengeance violente et sanglante.

Et encore quand je dis ça je pèse mes mots. C’est au-delà de ce que j’ai pu m’imaginer et pourtant Cédric Sire nous le décrit diablement bien. Mais Vindicta ce n’est pas que des scènes de torture ou autre, c’est aussi une ambiance stressa et pesante qui se posent.

Stressante parce que l’on suite cette course à la vengeance et au meurtre tout comme on suit les flics dans leur traque de ce mystérieux personnage. Et ce stress est souligné par des chapitres courts, incisifs qui donnent un rythme effréné et met tous les sens en alerte au lecteur.

Et une ambiance pesante parce que dès que la traque commence et peu importe de quel point de vue on se place, j’ai ressenti un sentiment d’urgence, de peur. J’irais même jusqu’à dire de la crainte. Crainte de mourir, de se faire attraper, de ne pas faire ce qu’il faut, de ne pas aller jusqu’au bout.

Vindicta c’est un livre qui happe et qui vous puise toute votre énergie. C’est un livre avec une tension continue. En effet même lorsque je lisais les passages se déroulant dans le passé j’étais à l’affût du moindre détail pour tenter de comprendre les répercussions à ce jour.

Je pense que ce qui donne autant de rythme à l’histoire et qu’on a du mal à lâcher le livre, c’est la présence des différents points de vue des protagonistes. Et d’ailleurs on est confrontés à des personnages dégageant un charisme incroyable pour la majorité d’entre eux, et ils ne vous laissent clairement pas de marbre. Pourtant je ne me suis prise d’affection pour aucun d’entre eux, parce que bon ils sont un peu tous pourris jusqu’à la moelle, à différents niveaux certes, mais aussi complètement paumés dans un monde qui ne les aide pas plus que ça.

Plus on va avancer dans le livre et plus on découvre la cruauté. La cruauté humaine à travers la violence, le conditionnement mais aussi par l’amour, la peine, la colère. Comment à partir de décisions prises, on peut parvenir à un tel chaos ? On peut entendre ces raisons sans toutefois les cautionner.

Le dénouement c’est la cerise sur le gâteau. Ce moment où tout explose, où tout déraille et l’on se prend des vérités en pleine face. C’est brut de décoffrage, mais que ça fait du bien ! L’auteur nous laisse dans l’expectative jusqu’au bout en nous assommant avec ses révélations. J’ai retenu mon souffle jusqu’au bout et même une fois le livre refermé, j’ai eu la sensation d’être totalement sonnée.

En bref,

Ce livre ne vous décevra pas. C’est un condensé de tout ce que j’aime dans un thriller. Ici, pas question de faire dans la dentelle. C’est sanglant, violent, brut. C’est la vengeance. Avec des personnages hauts en couleur, des chapitres courts et de l’action à tout point de vue, je vous assure que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Cauchemar garanti pour un plaisir de lecture intense !



Quelques citations :

« Tu ne dors plus, lui répond un timbre presque désincarné. Mais je veux bien être ton cauchemar. De quoi as-tu peur Jean ? »

« L’ombre se déplace, se penche sur lui. Deux yeux d’encre, trop grands, trop inhumains le dévorent. »

« Le monde est déprimant. Dévoré par la bêtise. Tous ces gens attroupés, appâtés par la tragédie et la mort. Tous ces téléphones retransmettant les images d’horreur en direct sur Twitter. Une maladie des temps, sans retour. »

« L’individu, lui, ne bouge pas. Il reste parfaitement silencieux. Invisible dans la multitude. Observant, lui aussi. Il sait très précisément ce qu’il cherche à apercevoir. »

Publicités

5 réflexions sur “Vindicta – Cédric Sire

  1. Ping : Bilan Mars 2019 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s