Le miroir des âmes – Nicolas Feuz

J’ai pu retrouver la plume de Nicolas Feuz dans le cadre des explorateurs du polar du site Lecteurs.com. Ca commence fort, c’est le moins que l’on puisse dire et surtout ça se lit comme on suit une série TV. Dans Le miroir des âmes, préparez-vous à une course à 100 à l’heure où le dénouement risque de vous marquer quelques temps.


20190426_1347057329152386778855886.jpgEditions Slatkine & Cie.

264 pages.

Prix : 18€


Résumé :

Un attentat sans commanditaire, des meurtres sans mobile apparent, l’auteur est à son affaire, il est procureur du Canton de Neuchâtel. Dans ce polar essoufflant, il fait endosser à son personnage principal la robe d’un magistrat qui pourrait être son double si tout n’était précisément double et trouble dans ce Miroir des âmes : les flics, les filles, les politiques, les juges et jusqu’à ce mystérieux tueur en série que la police a surnommé Le Vénitien parce qu’il coule du verre de Murano dans la gorge de ses victimes. Le style est au couteau, l’efficacité radicale. Implacable et précis, comme un détonateur.


Nicolas Feuz n’a pas son pareil pour obtenir l’intérêt du lecteur dès les premières pages. C’est sanglant, terrifiant et pourtant on en redemande à peine le premier chapitre entamé.

Et voilà que l’on suit deux intrigues qui finiront par se rejoindre au fil de l’histoire. La première concerne la traque d’un serial killer surnommé Le vénitien tandis que la deuxième intrigue concerne un procureur victime d’un attentat alors qu’il allait pour rejoindre un mystérieux inconnu.

Il y a donc les éléments nécessaires pour donner du rythme à l’intrigue et cela dès les premières pages. Et pour le coup ça va vite. Entre les chapitres courts, les points de vue des différents protagonistes et les retournements de situation. Pas le temps de se poser vraiment beaucoup de questions tant l’histoire se déroule comme un fil rouge et vous prend au cœur de l’intrigue.

J’ai vraiment eu la sensation de voir défiler un épisode sous mes yeux et d’en savourer chaque seconde.

Comme dans Horrora Borealis, l’auteur nous promène ici et là et nous convaincs par la façon dont il a d’amener les différents éléments qui constituent l’histoires, de les imbriquer et de nous apporter quelque chose de cohérent et savoureux pour la lectrice que je suis.

C’est une histoire qui tient en peu de pages et pourtant elle parvient à vous tenir en haleine, suffisamment pour garder l’attention du lecteur jusqu’aux dernières lignes.

Sans vraiment sortir de l’originalité, l’auteur utilise les codes déjà bien rodés du thriller mais parvient à apporter sa touche personnelle à son intrigue. Et je me rends compte, qu’ainsi j’ai tendance à être plus sensible à sa plume et à ce qu’il veut nous raconter à travers ses mots.

Concernant les personnages, ils sont intrigants. Je ne les ai pas particulièrement pris en affection et pourtant il faut avouer qu’il y a un p’tit quelque chose qui se dégage d’eux. Une sorte d’aura magnétique, qui même si je ne les apprécie pas plus que ça, je n’ai pu m’empêcher de les trouver fascinants. Pas de personnages mis de côté ici. Chacun à son rôle à jouer, et chacun contribue à faire avancer l’intrigue.

Concernant le dénouement, même si je me suis doutée de certaines choses je me suis également fourvoyée sur d’autres. Ca parait évident quand on s’y attarde mais ça reste un plaisir à lire tout de même. Le fait que l’intrigue tienne sur un peu moins de 300 pages laisse peu de place à l’ennui de s’immiscer. Aucune raison de trouver un temps mort dans ce livre.

En bref,

Encore une belle découverte de Nicolas Feuz. Même si ma préférence reste pour Horrora Borealis, l’auteur a su nous transmettre une belle intrigue. Sanglante, certes, mais qui est ingénieusement bien construite. Vous voilà prise dans une course contre la montre où meurtre et vérité vont se côtoyer de près. Un final explosif vous attend, alors n’attendez pas pour le découvrir.

Et entre vous et moi, Nicolas Feuz est un auteur suisse à suivre de près!

 

Publicités

2 réflexions sur “Le miroir des âmes – Nicolas Feuz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s