Le jour de ma mort – Jacques Expert

J’ai lu mon premier livre de Jacques Expert il y a bientôt 8 ans. Aujourd’hui j’en suis à mon quatrième et c’est toujours un plaisir de retrouver sa plume. Le jour de ma mort ne fait pas exception à l’enthousiasme dont je fais preuve une fois la dernière page tournée. Il m’a embarqué dans cette folie, cette angoisse, ce suspens qui vous tiennent au corps et au cœur. Et aujourd’hui je partage avec vous mon ressenti sur le dernier livre de Jacques Expert paru aux éditions Sonatine.


20190519_1652022234557196152986143.jpg

Editions Sonatine

320 pages

Prix : 21€


Résumé:

Et si vous connaissiez le jour de votre mort ?
Le nouveau piège de Jacques Expert.

Charlotte est une jolie jeune femme sans histoire. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle s’apprête à se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, cette nuit d’un dimanche d’octobre, elle se réveille en sueur, tremblante de peur, à l’affut du moindre bruit. Elle est seule chez elle, il est minuit passé. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt à Marrakech, Charlotte et trois copines sont allées consulter un voyant. Toutes les prédictions faites à ses amies se sont avérées exactes. Qu’en sera-t-il de Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre.
Commence alors un suspense de tous les instants.
La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ou est-elle réellement en danger alors que rôde dans la ville un tueur psychopathe ?


Dès les premières me voilà imprégnée dans l’ambiance qui règne dans ce petit appartement de Paris.

Dès les premières pages, j’ai senti quelques sueurs froides me parcourir le dos.

D’un simple rêve, d’une simple prémonition d’il y a trois ans voilà que l’on se retrouve embarqué dans un compte à rebours pour savoir si oui ou non Charlotte va mourir.

L’auteur n’a pas son pareil pour nous raconter une histoire, pour nous installer dans une ambiance pleine de doutes et d’oppression. Déjà car l’action se déroule dans un immeuble ce qui crée une atmosphère pesante où l’on à peine à se déplacer. De plus, seulement deux personnages interagissent dans cette histoire : Charlotte, jeune femme insupportable à ses heures perdues, et le tueur en série, psychopathe à l’humour décapant.

L’intérêt pour moi de ne faire intervenir que ces deux protagonistes et de focaliser notre attention sur eux et sur leurs émotions, beaucoup plus sur Charlotte je vous l’accorde, et ainsi de s’imprégner un peu plus de l’environnement où ils évoluent. J’irais jusqu’à dire que j’ai eu la sensation de me placer dans un huis clos parce qu’il y a peu de personnages, que l’on reste à un endroit et que l’ambiance qui se déroule autour renforce cette sensation d’isolement.

Le suspens monte petit à petit, s’installant, s’immisçant là où il peut et se manifestant par la peur de plus en plus profonde de Charlotte qui s’est mise en tête qu’elle allait mourir ce jour. L’auteur fait évoluer son personnage dans la paranoïa petit à petit mais surtout fait grimper le doute en nous.

Qui soupçonner ? Qui est ce mystérieux psychopathe totalement insensible ? Va-t-il vraiment s’en prendre à elle ?

Le fait d’avoir les deux points de vue permet de se faire tout un tas de scénarios, de soupçonner certaines personnes, de douter et de se fourvoyer. Et bizarrement, lorsque je lisais le point de vue de cet étrange tueur ça me détendait dans le sens où il fait preuve d’un humour noir et d’un second degré à toute épreuve. Alors ça n’empêche que je continuais à me triturer les méninges pour savoir qui se cachait dessous et comment cette histoire aller se terminer, mais il représentait pour moi ma sous-pape de décompression quand Charlotte arrive au bord de l’apoplexie.

Ce thriller a un côté psychologique dans le sens où il n’y a pas d’enquête policière et surtout tout se joue sur les nerfs, la personnalité de nos protagonistes. C’est d’observer comment à partir de faits établis l’être humain est capable de créer des liens et de tirer ses propres conclusions qu’elles soient bonnes ou pas. Ici, Charlotte est poussée dans ses retranchements car c’est la peur et ce qui l’entoure qui vont influencer ses choix, ses actes.

Ce qui nous donne une intrigue forte en émotions à lire.

Et pourtant à aucun moment je ne suis entrée en empathie avec Charlotte ou avec le psychopathe serial killer à ses heures perdues. Autant pour le deuxième on peut se dire que c’est normal mais pour la première également. Elle est antipathique parce qu’elle ne raisonne plus correctement, parce qu’elle est fixée sur une seule idée : celle qu’elle va mourir aujourd’hui.

Et cette idée va la parasiter tout du long, nous apportant à nous lecteurs, un moment de pur plaisir sadique de la voir se torturer ainsi. Et oui j’assume totalement ce côté-là haha.

Au-delà de l’intrigue c’est la plume de Jacques Expert qui ne cesse de m’épater. Il construit son histoire en jouant avec les mots, en me menant sur des voies diverses et variées ce qui a pour résultat de maintenir mon intérêt.

Maintenir mon intérêt mais surtout m’immerger complètement dans cette intrigue, dans cette histoire de vie qu’est celle de Charlotte et du tueur en série. Impossible de voir le temps passé tant je me suis imprégnée de cette ambiance qu’il a mis en place et par le besoin de savoir comment cela allait se terminer.

Et justement… la fin est bluffante. J’aimerais vous en dire tellement plus mais je laisse mon dénouement en réserve. Pour ne pas vous gâcher votre fin, pour ne pas gâcher la fin qu’a écrit l’auteur. Sachez juste qu’elle est bluffante et je pèse mes mots. Mais pour le coup, je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même.

En bref,

Jacques Expert est un auteur qui ne cesse de m’émerveiller par les histoires qu’il partage avec nous. Le jour de ma mort n’y échappe pas. Du titre jusqu’à la dernière page tout m’a plu. Angoissant, prenant, oppressant… toutes ces émotions m’ont mise sans dessus-dessous. Une ambiance huis clos psychologique qui aura de quoi en ravir plus d’un j’en suis sûre.

A ne louper sous aucun prétexte ;)!

Publicités

3 réflexions sur “Le jour de ma mort – Jacques Expert

  1. Ping : « Le jour de ma mort » – Jacques Expert – Mes Lectures du Dimanche

  2. Ping : Bilan mai 2019 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s