BookHaul mai 2019

Hello !

Craquage, gros craquage mais que pour des bonnes raisons !

Oui oui tout à fait ! Il y a des livres qu’on achète pour question de bien-être imminent comme Luca de Franck Thilliez, le dernier tome de la trilogie des ombres de Arnaldur Indridason ou encore Le manuel d’un serial killer de Frédéric Mars.

D’autres que l’on souhaite découvrir même si on sait que l’on risque de s’écorcher l’âme au passage… (du coup je n’ose pas encore ouvrir Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck).

Il y a bien évidemment quelques SP (ils sont au nombre de trois) dont le merveilleux La lame de Frédéric Mars de la merveilleuse éditions Metropolis (et je dis ça sans être influencée une seule seconde hein!).

Mais il y a surtout l’envie de continuer à découvrir des auteurs comme Nicolas Lebel, de redonner une chance à d’autres comme pour le nouveau Preston & Child et celui de Ghislain Gilberti (comment ça je n’ai pas accroché à un de ses livres ? mais quelle honte !) et toujours de partir à la rencontre de nouveaux auteurs qu’ils soient normands (un peu de chauvinisme n’a jamais fait de mal à personne haha) ou connus depuis des années comme Danielle Thiery.

Evidemment la soirée polar à La librairie Colbert où je suis allée n’a pas du tout arrangé le côté « non mais tu es bientôt en vacances! Prends des livres, tu n’en as pas encore assez je trouve. » (oui je parle souvent avec moi-même, pas trop de contrariété à relever de ce côté-là). Alors voilà, le butin de tout ça s’élève à 11 livres.

11 livres de pur bonheur pour la lectrice que je suis, 11 livres qu’il me tarde de découvrir (même si j’ai déjà dévoré La lame) et qu’il me tarde de partager avec vous.

Mais avant, comme d’habitude je vous mets le résumé juste après la photo récapitulative avec mon cher niffleur (lui il est attiré par l’or, moi par les livres… chacun son vice ;))


20190601_114726.jpg

Offrande funèbre de Preston & Child – Editions L’Archipel (Prix : 22€ / 352 pages) : RECEVEZ CE CŒUR…
« J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »
Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brise , retrouve sur la pierre tombale d’une femme de ce de e onze ans auparavant.
Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé …
… POUR TOUT LE MAL QU’ON VOUS A FAIT.
Bientôt, d’autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes…
Qu’ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ?
Un mystère a la hauteur d’un Pendergast au sommet de son art.


Les anges de Babylone de Ghislain Gilberti – Editions Métropolis (Prix : 22€ / 624 pages) : Débarquée de l’enquête sur Borderline, Cécile Sanchez revient sur le terrain lorsqu’une guerre des ombres éclate entre de nouveaux caïds et le Réseau Fantôme. Prêt à tout détruire, l’un des leaders de la corporation de tueurs, bien plus dangereux et instable que ses coreligionnaires, vient de sortir de prison après une décennie passée à l’isolement. Au centre de cette guerre pour le contrôle global, les Anges de Babylone, une nouvelle unité qui a grandi dans l’ombre de Borderline, s’apprête à prendre le ciel et s’étendre aux périphéries du territoire. Avec toujours la mystérieuse Voix pour guider leurs actions, leurs pensées et leurs bras armés. C’est dans cette zone que la nature est à nouveau sauvage. Les Anges feront la guerre pour l’Homme. Même les anges déchus auront leur croisade et celle qui ouvre la porte au grand chaos balaiera tout sur son passage : il n’y aura pas le moindre quartier.


La lame de Frédéric Mars – Editions Metropolis (Prix : 22€ / 506 pages) : Dans une France proche et obscure à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l’officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d’une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d’êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain, à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l’instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s’abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.
Au même moment, à l’Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C’est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l’extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu’on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos.
Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d’une manière qui pourrait bien changer le monde.
Ce qui va les réunir ?Une lame, rien qu’une lame, qui déjà déferle et emporte tout sur son passage…


Luca de Franck Thilliez – Editions Fleuve noir (Prix : 22€90 / 552 pages) : Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.


Corps rouge dans le Vercors de Jérôme Sublon – Editions du Caïman (Prix : 15€ / 335 pages) : Le corps de Delmare est retrouvé sans vie dans sa propre scierie. La commissaire Aglaëe Boulu est dépêchée dans un village perdu dans les forêts du Vercors… Les habitants se révoltent : la rumeur désigne un coupable, il ne reste plus qu’à l’enfermer…


Le jour des morts de Nicolas Lebel – Editions Marabout (Prix : 7€50 / 416 pages) : Paris à la Toussaint. Le capitaine Mehrlicht, les lieutenants Dossantos et Latour sont appelés à l’hôpital Saint-Antoine : un patient vient d’y être empoisonné. Le lendemain, c’est une famille entière qui est retrouvée sans vie dans un appartement des Champs-Élysées. Puis un couple de retraités à Courbevoie… Tandis que les cadavres bleutés s’empilent, la France prend peur : celle qu’on surnomme bientôt l’Empoisonneuse est à l’oeuvre et semble au hasard décimer des familles aux quatre coins de France depuis plus de quarante ans. Les médias s’enflamment alors que la police tarde à arrêter la coupable et à fournir des réponses : qui est cette jeune femme d’une trentaine d’années que de nombreux témoins ont croisée ? Comment peut-elle tuer depuis quarante ans et en paraître trente ? Surtout, qui parmi nous sera sa prochaine victime ? Dans la tornade médiatique et la vindicte populaire, chacun reconnaît la tueuse : elle est une voisine, une soeur, une ex, et la chasse aux sorcières s’organise. Mais derrière l’Empoisonneuse, c’est la Mort elle-même qui est à l’oeuvre, patiente et inexorable : nul ne lui échappera.


Le manuel du serial killer de Frédéric Mars – Editions Pocket (Prix : 8€10 / 461 pages) : Dans deux heures ou trois heure tout au plus, ce garçon sera mort.
Je vous raconte la suite ?
Les hululements de douleur du môme qui se tient le ventre à deux mains ?
Ses convulsions sur le sol de la cuisine familiale ? Les cris de la mère qui découvre son fils déjà quasi exsangue ? Raide comme une batte. Vidé ou presque de son sang, écrasé comme un petit cafard sur le carrelage immaculé.
Les yeux du gamin ont cessé de papillonner. Le coma ne va pas tarder à l’emporter. Même avec la meilleure volonté du monde, le médecin ne sera pas sur place avant plusieurs minutes. Et, sans soins immédiats, il va …
Alors, je vous la raconte ou pas, cette suite ?
Non.
Je vais plutôt vous parler de moi. C’est ça, de moi seul.
La mort est en moi. Là, dans ma tête. Elle y a toujours été comme chez elle.


Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck – Editions J’ai lu (Prix : 8€10 / 489 pages) : Hugo, dit Bohem, et ses amis Freddy, le Chinois et le Fouine, rencontrés dans un lycée de Providence, prennent la route à moto. Au fil des années, leurs idéaux de fraternité et de liberté perdent de leur force.

Passage des ombres de Arnaldur Indridason – Editions Points (Prix : 8€ / 384 pages) : Un vieil homme solitaire est retrouvé mort dans son lit. Il semble avoir été étouffé sous son oreiller. Dans ses tiroirs, des coupures de presse sur la découverte du corps d’une jeune couturière dans le passage des Ombres en 1944, pendant l’occupation américaine.

Pourquoi cet ancien crime refait-il surface après tout ce temps ? La police a-t-elle arrêté un innocent ?
Soixante ans plus tard, l’ex-inspecteur Konrad décide de mener une double enquête. Jumeau littéraire d’Erlendur, il a grandi en ville, dans ce quartier des Ombres si mal famé, avec un père escroc, vraie brute et faux spirite. Il découvre que l’Islande de la « situation » n’est pas tendre avec les jeunes filles, trompées, abusées, abandonnées, à qui on souffle parfois, une fois l’affaire consommée, « tu diras que c’était les elfes ».


Le sang du bourreau de Daneille Thiéry – Editions J’ai lu ( Prix : 7€60 / 384 pages) : Entièrement dévêtue, une femme est allongée sur un lit. Elle a accepté pour un jeu érotique que le bel homme qui vient de la séduire lui attache les poignets au cadre du lit. Alors qu’il s’attarde dans la salle de bains avant de la rejoindre, elle s’impatiente. Quand la porte s’ouvre, surgit une femme, outrageusement maquillée, à la longue perruque blonde, en porte-jarretelles et mini-jupe de cuir, juchée sur de hauts talons. Croyant à une farce, la jeune femme éclate de rire avant de remarquer son regard fou, et surtout le cutter dans sa main… C’est une véritable boucherie que découvre le commissaire Marion, chargée de l’enquête. Ce n’est que le début d’une série de meurtres de femmes, tous sur le même mode opératoire. Qui a pu commettre de tels crimes ? Un psychopathe ? Un sadique, un monstre qui se fait passer pour un homme ordinaire ? Comme ce journaliste, amant du commissaire Marion…


Le testament des siècles de Henri Loevenbruck – Editions J’ai lu (Prix : 7€30 / 381 pages) : Installé aux États-Unis depuis la mort de sa mère, Damien Louvel, scénariste d’une série télévisée à succès, doit rentrer en France à la suite du décès tragique de son père. Il découvre que celui-ci menait des recherches autour d’un mystérieux objet – la pierre de Iorden -, qui semblent lui avoir coûté la vie.

Aidé de Sophie, une journaliste dont il tombe amoureux, Damien décide de poursuivre les étranges investigations de son père, et se lance dans une course effrénée, de bibliothèques en sociétés secrètes, de Gordes à Londres et au coeur de Paris.
Traqués, menacés, Sophie et Damien n’auront de cesse de mettre au jour le plus vieux secret de l’Humanité : le dernier message laissé par le Christ. Mais à quel prix…



Et voilà pour ce mois ! De belles lectures en perspective, je n’en doute pas une seule seconde sachant qu’en plus j’ai commencé à piocher dedans haha.

N’hésitez pas à me dire si vous en avez lu, si certains vous font de l’œil et ce que vous en avez pensé.

Et moi je vous retrouve le mois prochain pour un nouveau BookHaul !

Publicités

6 réflexions sur “BookHaul mai 2019

  1. Ping : Bilan mai 2019 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s