Luca de Franck Thilliez

Chaque année, je l’attends comme le Saint Graal. Chaque année j’en ressors encore plus conquise. Et cette année n’échappe pas à la règle. Plus de tensions, plus de suspens avec une écriture toujours aussi maîtrisée. Franck Thilliez nous offre encore une très belle intrigue. 

Aujourd’hui je vous parle de Luca de Franck Thilliez paru aux éditions Fleuve.


20190623_1547414792318900582661352.jpg
Editions Fleuve – collection fleuve noir
Prix : 22€90

552 pages


Résumé :

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.


Ce que j’apprécie chez cet auteur, en plus de sa plume, c’est les sujets qu’il peut aborder dans ses intrigues. Ce sont souvent des sujets d’actualités et qui concernent la science au sens large du thème. Des sujets qui pourraient paraître complexe à exploiter et à rendre intéressant dans une intrigue policière, maîtrisé et qui se fondent complètement à son histoire. Les informations sont traitées de sorte à ce que ça ne semble pas redondant ou lourd. Il fait passer ça dans des dialogues, dans des explications qui nous éclaircissent sur le déroulé de l’enquête, de l’intrigue.

Ici, pas d’exception.

Luca n’échappe pas à la règle et l’auteur nous propose même plusieurs faits d’actualités qui vont avoir un impact direct sur l’intrigue principal. Que dis-je ? Sur les intrigues principales.

En effet, à la base se sont deux enquêtes qui occupe à part entière Sharko et son équipe. Mais très vite ils se rendent compte que leurs deux affaires sont étroitement liées. Et là commence une véritable course contre la montre.

Alors cette intrigue est l’occasion de nous révéler comment nos enquêteurs se font à leur nouveau lieu de travail tout en résolvant une enquête qui vont leur donner bien des sueurs froides.

C’est là que pour moi, le talent de Franck Thilliez montre un cran au-dessus de ses précédents romans de la série Sharko & Hennebelle. Pour une fois, ce ne sont pas les personnages principaux qui sont mis en avant, de sorte que chaque détails relevés ou retournement de situations les concerne de près ou de loin.

Non, ici c’est l’intrigue qui est au cœur de l’histoire du livre et qui va impacter tout ce qui l’entoure et notamment Nicolas Bellanger. 

Un personnage que l’on découvre depuis Angor et qui prend de plus en plus de place sur le devant de la scène et ce n’est pas pour déplaire. Cela amène un certain renouveau et permet d’exploiter de nouveaux sujets sans pour autant mettre de côtés notre couple préféré. Un peu de répit pour ces personnages quelque peu malmenés depuis des années. 

Ainsi l’intrigue mène nos enquêteurs dans des affaires glauques où seul une partie de l’iceberg est visible. Ca va vite, ça fait froid dans le dos à certains moments et c’est surtout d’une incroyable véracité. 

Pas de surenchères par ici. 

Les émotions sont brutes, vives et ne font qu’exacerber nos propres sentiments durant la lecture. Alors forcément les pages défilent car il y a une atmosphère lourde et une sensation d’urgence qui saisit à la gorge et qui donne envie d’en découvrir plus. 

Une sensation d’urgence d’arriver au dénouement mais aussi d’en savoir plus sur certains protagonistes qui vont être bousculés durant cette intrigue. 

De plus, quand je parle d’atmosphère pesante elle est surtout due à la météo et au déferlement de catastrophes naturelles qui s’enchainent. L’environnement est terne, maussade, pluvieux et cela va jusqu’à, encore une fois, impacter nos personnages. 

Exemple flagrant avec Sharko qui a bien du mal à s’habituer aux nouveaux locaux de police et à son statut de commandant où il se retrouve à devoir s’occuper de la paperasse qu’à agir sur le terrain. 

Et cette atmosphère pesante reste jusqu’au bout. En effet, l’intrigue jusqu’au dénouement parvient à mettre mal à l’aise car un des thèmes abordés concerne notre actualité proche et surtout omniprésente. La fiction s’inspire du réel et de notre utilisation pluriquotidienne des réseaux sociaux mais pas que. 

En abordant ce thème, Franck Thilliez interpelle toutes les générations. Mais c’est surtout la manière dont il l’intègre à son enquête, à son histoire. Je me répète mais à certains moments ça a de quoi faire froid dans le dos. 

Difficile d’en dire plus sans trop en dévoiler mais sachez juste une chose : vous ne vous ennuierez pas une seule seconde parce que tous les ingrédients sont réunis afin que vous puissiez passer un bon moment. 

En bref, 

Franck Thilliez nous offre une intrigue un cran au-dessus encore de celles que j’ai pu lire jusqu’à présent. Plus sombre, toujours plus d’actualité que jamais, mais surtout une ouverture sur d’autres personnages aussi torturés que ne le sont Hennebelle et Sharko. Une véritable course contre la montre qui va en égratigner plus d’un au passage. C’est encore une belle réussite pour l’auteur et j’ai déjà hâte de retrouver Sharko, Hennebelle mais aussi Bellanger. 
Publicités

8 réflexions sur “Luca de Franck Thilliez

  1. Ping : Bilan Juin 2019 – Un Livre Toujours

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s