Les sorties de Octobre 2019

Hello ! 

Et me voici pour mon deuxième rendez-vous mensuel concernant les sorties littéraires. 

Et Octobre est le mois où il va falloir au choix : 

  • braquer une banque
  • craquer son PEL
  • manger des pâtes 
  • gagner au loto et très vite
  • trouver un héritage très vite… très vite

Pourquoi ?

Parce que niveau sortie, les maisons d’éditions se lâchent et nous propose du très très lourd… 

Pour ma part ça va juste être atroce de devoir faire des choix concernant mes achats prioritaires…

Beaucoup trop me tente, beaucoup en grand format évidemment… mais mon porte-monnaie n’est pas beaucoup extensible haha. 

Je vous présente les sorties du mois d’Octobre qui me tente et je vous retrouve à la fin pour vous dire sur lesquels je risquerais de me ruer haha.


Le 02 octobre :

  • Le jeu du chuchoteur de Donato Carrisi – Editions Calmann Levy – 20€90 

Résumé : En pleine nuit d’orage, l’appel au secours d’une famille. Autour de leur maison, un homme à capuche qui rôde. La police n’arrive qu’au petit matin. le spectacle d’un carnage : Du sang partout. Mais aucun corps. Ni parents. Ni enfants.

Mila, Experte en enlèvements, Ne voulais plus du tout enquêter mais tout porte à croire que le Chuchoteur est de retour.Mila n’a pas le choix  : Il faut à tout prix l’empêcher de frapper à nouveau.

  • L’égarée de Donato Carrisi – Editions Le livre de Poche – 7€70

Résumé : Une jeune femme est retrouvée dans les bois, nue, une jambe cassée. Elle a réussi à s’échapper après une longue séquestration. Elle se souvient de peu de choses – un homme, un labyrinthe, un bébé… Son identité est cependant retrouvée : il s’agit de Samantha Andretti, dont l’enlèvement avait été surmédiatisé quinze ans auparavant. Sa réapparition fait la une de tous les journaux et met la police dans l’embarras. Le détective privé Bruno Genko décide de reprendre l’enquête qu’il avait démarrée à l’époque. Mais la donne a changé car Genko, atteint d’une maladie grave, sait que ses jours sont comptés et que cette mission sera pour lui la dernière. Le compte à rebours s’enclenche, tandis que plane l’ombre du Chuchoteur…

  • Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic – Editions de Rouergue – 9€50

Résumé : Depuis trois ans Alice, la femme de Christian Andersen, a disparu. Et depuis trois ans, les gens qui l’entourent se posent la même question : Andersen a-t-il tué sa femme ? Andersen rendu amnésique par un grave accident quelques jours après qu’Alice a disparu. Andersen, le mari inconsolable qui emploie un détective pour retrouver sa femme, si belle, si blonde, si étrangement semblable aux victimes du désormais célèbre Marionnettiste, le tueur aux rituels macabres qui assassine, justement, une nouvelle fois. De quoi remettre en selle l’ex-lieutenant Diane Kellerman, révoquée pour violence et prête à péter de nouveau les plombs. 

Le 03 octobre :

  • Vik de Ragnar Jonasson – Editions De La martinière – 21€

Résumé : Des années ont passé avant qu’Ásta ne se décide à remettre les pieds à Kálfshamarsvík, à l’extrême nord de l’Islande. Là-bas, c’est comme si le temps avait tout figé : le phare, la maison qui surplombe la baie (vík, en islandais), ses rares habitants. Et le retour de la jeune femme n’est pas perçu d’un bon œil.
Quand, quelques jours avant Noël, le corps d’Ásta est retrouvé au pied de la falaise, l’inspecteur Ari Thór est dépêché sur les lieux. Dans cette contrée perdue, l’étau se resserre inévitablement sur une poignée de suspects. Mais la vérité est peut-être à aller chercher autre part, dans un passé aux résonances morbides, refoulé depuis près de vingt-cinq ans …

  • Les roses de la nuit de Arnaldur Indridason – Editions Métailié – 21€ 

Résumé : La vengeance des victimes.
Elle est condamnée, il l’aime, elle l’entraîne dans sa vengeance mortelle.
A la sortie d’un bal, un couple pressé se réfugie dans le vieux cimetière, mais au cours de leurs ébats la jeune femme voit un cadavre sur une tombe et aperçoit une silhouette qui s’éloigne. Elle appelle la police tandis que son compagnon, lui, file en vitesse. Le commissaire Erlendur et son adjoint Sigurdur Oli arrivent sur les lieux pour découvrir la très jeune morte abandonnée sur la tombe fleurie d’un grand homme politique originaire des fjords de l’Ouest.
La victime a 16 ans, personne ne la connaît, elle se droguait. Erlendur questionne sa fille Eva Lind, qui connaît bien les milieux de la drogue pour en dépendre. Elle lui fournit des informations précieuses et gênantes à entendre pour un père. Il s’intéresse aussi à la tombe du héros national et va dans les fjords de l’Ouest où il découvre une amitié enfantine et une situation sociale alarmante. La vente des droits de pêche a créé un grand chômage et une émigration intérieure massive vers Reykjavík, dont les alentours se couvrent d’immeubles modernes pour loger les nouveaux arrivants. Sigurdur Oli, lui, s’intéresse plutôt à la jeune femme qui les a appelés.
Le parrain de la drogue, vieux rocker américanisé et proxénète, est enlevé au moment où la police révèle ses relations avec un promoteur immobilier amateur de très jeunes femmes. Pendant ce temps, contre toute déontologie, Sigurdur Oli tombe amoureux de son témoin.

  • Jeu de dames de Nicolas Druart – Editions Les nouveaux Auteurs 2 – 18€95

Résumé : Toulouse. Une sortie de périphérique.
Un meurtre. Trois témoins.
Le lendemain, un SMS sur leur smartphone : « je sais ce que vous avez vu ».

Le 09 octobre :

  • Enferme(e) de Jacques Saussey – Editions Le livre de poche – 8€20

Résumé : Les premiers papillons ont éclos derrière ses paupières. Elle en avait déjà vu de semblables, enfant, un été au bord de l’océan, jaunes et violets contre le ciel d’azur. Aujourd’hui, l’astre était noir. Le sol dur sous ses épaules. Et l’odeur était celle d’une marée putride qui se retire. Les papillons s’éloignaient de plus en plus haut, de plus en plus loin. Et l’air lui manquait. Lui manquait…
Elle a ouvert la bouche pour respirer un grand coup, comme un noyé qui revient d’un seul coup à la surface.
Les papillons ont disparu, brusquement effrayés par un rugissement issu du fond des âges… »
Se retrouver enfermée en prison pour de longues années, alors que l’on est déjà enfermée dans un corps qui n’est pas le sien… pour Virginie, c’est la double peine.

  • Le baiser de l’ogre de Elsa Roch – Editions Calman Levy – 18€50

Résumé : Paris, en pleine nuit. Amaury Marsac, chef de groupe à la Criminelle, découvre dans le hall d’un immeuble sa plus jeune équipière, Lise Brugguer, gisant entre la vie et la mort. Près d’elle, un cadavre d’homme à la tête explosée, mais pas d’arme.
Avant de sombrer dans l’inconscience, Brugguer lui révèle qu’elle a une fille de trois ans, qui est peut-être en danger, et que lui, Marsac, doit veiller sur elle.
Marsac est stupéfait d’apprendre l’existence de cette enfant. Et quand il la rencontre, petite fille muette aussi mystérieuse qu’attachante, la protéger devient son obsession. Mais pourquoi Brugguer était-elle dans ce hall ? Quelles étaient ses relations avec la victime, vermine criblée de dettes ? Et qui pourrait en vouloir à cette petite fille ?
Marsac va devoir démêler les faux-semblants et déterrer les secrets du passé de son équipière pour percer la vérité. Et vaincre l’Ogre…

Le 10 octobre :

sur le toit de l'enfer

  • Sur le toit de l’enfer de Ilaria Tuti – Editions Pocket – 7€90

Résumé : Dans les montagnes sauvages du Frioul, en Italie, le commissaire Teresa Battaglia, la soixantaine, la langue acérée et le cœur tendre, est appelée sur les lieux d’un crime pour le moins singulier : un homme a été retrouvé mort, les yeux arrachés. À côté de lui, un épouvantail fabriqué avec du cuivre, de la corde, des branchages… et ses vêtements ensanglantés.
Pour Teresa, spécialiste du profilage, cela ne fait aucun doute : le tueur frappera à nouveau. Elle va devoir rassembler toute son énergie et s’en remettre à son expérience pour traquer cette bête humaine qui rôde dans les bois. Si tant est que sa mémoire ne commence pas à lui faire défaut…

Le 16 octobre :

  • Sang de Johana Gustawsson – Editions Bragelonne – 21€50

Résumé : [Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ». En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés. Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

  • J’irai tuer pour vous de Henri Loevenbruck – Editions J’ai lu – 9€

Résumé : Je suis la balle dans votre fusil. C’est vous qui tirez, c’est moi qui tue. 1985. Alors que Paris est frappé par des attentats, Marc Masson, un déserteur, est rattrapé par la France. Recruté par la DGSE, il est officiellement agent externe mais, officieusement, il va devenir assassin pour le compte de l’État. Alors que tous les Services sont mobilisés sur le dossier libanais, les avancées les plus sensibles sont parfois entre les mains d’une seule personne… Jusqu’à quel point ces serviteurs, qui endossent seuls la face obscure de la raison d’État, sont-ils prêts à se dévouer ? Et jusqu’à quel point la République est-elle prête à les défendre ? Des terrains d’opérations jusqu’à l’Élysée, des cellules terroristes jusqu’aux bureaux de la DGSE, Henri Lœvenbruck raconte un moment de l’histoire de France – qui résonne particulièrement aujourd’hui – dans un roman d’une tension à couper le souffle.

Le 17 octobre :

  • Miracle de Solène Bakowski – Editions Metropolis – 19€95

Résumé : N/C à ce jour

  • Anamnèse de Salvatore Minni – Editions Slatkine & cie – 20€

Résumé : Que se cache-t-il derrière les terribles cauchemars de Marie ?
Un véritable choc émotionnel, un grand polar psychologique. Anamnèse, du grec anamnêsis : action de rappeler à la mémoire.
En médecine, l’ensemble des renseignements fournis au médecin par le malade ou par son entourage sur l’histoire d’une maladie ou les circonstances qui l’ont précédée.
En ésotérisme, le fait de recouvrer la connaissance totale de ses existences antérieures.
Marie est en proie à des cauchemars aussi sinistres que sanglants. Qui est cette femme poignardée à mort qui l’implore ? Pourquoi lui demande-t-elle pardon ? Elle tente de découvrir ce qui se cache derrière ces images atroces qui l’assaillent chaque nuit… Dans sa descente en enfer, des secrets seront dévoilés, des masques tomberont, et la vérité éclatera. Qui en subira les conséquences ? Marie ? Sophie ? Luc ? Ou encore Jack Lee dont Marie est devenue l’obsession…?


Et je vais m’arrêter là.

Parce que le but n’est pas non plus de vous abrutir avec toutes ces sorties à prévoir. 

J’ai déjà établi une belle liste d’achats potentiel futurs et je sais que certains passeront avant d’autres comme Vik de Ragnar Jonasson ou encore Jeu de dames de Nicolas Druart, un auteur plein de talent comme il nous l’a prouvé avec Nuit blanche

Evidemment, il y a aussi Miracle de Solène Bakowski qui me tente énormément. Après tout si elle est publié par les éditions Métropolis c’est à 95% sûr que cela va envoyer du lourd, du très très lourd, et j’ai hâte de découvrir ça.

J’irais sûrement craquer également pour Johana Gustawsson que j’ai littéralement adoré lire avec Block 46 et Mör. Deux thrillers qui montrent que les femmes ne sont pas en reste quand il s’agit d’écrire du noir et des scènes macabres. 

Alors il y a aussi Anamnèse de Salvatore Minni qui me tente bien. Je l’ai découvert grâce à la communauté d’Instagram mais aussi Marc-Olivier Rinchart.

Et je vous conseille fortement de lire Claustrations, son premier roman qui le place d’entrée de jeu dans les auteurs à suivre de près. Donc forcément, quand il est prêt à sortir son deuxième thriller, et chez Slatkine & cie qui plus est, je ne me pose pas énormément de questions non plus. 

Enfin, si je devais vraiment faire un choix parmi tous ces livres à paraître, je pense que je craquerais pour L’égarée de Donato Carrisi. Juste parce qu’il est temps pour moi de repartir sur les traces du chuchoteur et de me réconcilier avec la plume de l’auteur qui m’avait un peu déçue dans Tenebra Roma. Oui ça date, mais c’est le genre de ressenti qui reste avec le temps. 

Et vous alors, quelles sorties vous tenterez ?

Des sorties qui ne sont peut-être pas sur cette liste d’ailleurs !

Qui sait, j’aurais p’tet envie de rajouter à nouveau des livres dans cette wish list interminable haha.

12 réflexions sur “Les sorties de Octobre 2019

  1. Et je n’arrive pas à etre attirée pour la littérature islandaise, et par rebond, nordique. Et si j’ai lu tout Anne B Ragde c’est parce que son nom qui ne sonne pas norvégien m’a trompée. Et j’ai adoré. J’ai tellement d’a-prioris… et les trucs italiens ou espagnols pareil. En fait moi c’est tout ce qui est anglosaxon. C’est réducteur, n’est-ce pas ?

    Aimé par 1 personne

    1. haha je te rassure pour ma part j’ai énormément de mal avec les polars américains. Je crois bien que j’ai une culture en-dessous de 0 en ce qui concerne leur littérature. Je n’arrive pas à accrocher et du coup je ne suis jamais attiré par leurs sorties, ni par les précédents romans haha. Donc je peux comprendre même si toi comme moi on doit louper certaines pépites littéraires =)

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s